Ecrire un avis

Le dernier jour du général de Gaulle

Le dernier jour du général de Gaulle
Archidoc 232 pages
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "En 1969 le général se suicide-t-il politiquement alors qu’il mourra un an plus tard sans atteindre l’âge qu’il jugeait crucial de quatre-vingt ans ?"

En fait il est impossible de rédiger plus de deux cent pages autour du jour où décéda Charles de Gaulle et ce ne sont que quelques pages qui comptent ce qui se passa à Colombey le 9  septembre 1970.  C’est donc toute la période où le général fait de la politique qui nous est contée.

Des flashbacks sont faits autour de ce que vécut notre personnage durant la Seconde Guerre mondiale. La période de la IVe république est vite parcourue, alors que celle entre 1958 et 1969 est bien disséquée. On voit, pour ce dernier temps,  que Charles de Gaulle aurait plusieurs fois songé à quitter le pouvoir lorsqu’il était président. Le général étant à l’aurore de sa vie, on ne manque pas de songer aux rapports qu’il entretenait avec la religion, la maladie, la vieillesse et la mort.  

On apprend beaucoup de choses inattendues et par exemple que Jules Maillot, maire de Lambersart dans le Nord entre 1968 et 1973, était un cousin germain du général. On apprécie l’index des noms propres.

Pour tous publics Aucune illustration

Alexandre

Note globale :

Par - 371 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :