Ecrire un avis

Charles de Gaulle, tome 4: 1958-1968 Joli mois de mai

Charles de Gaulle, tome 4: 1958-1968 Joli mois de mai
Grand angle / Bamboo 56 pages
1 critique de lecteur

Avis de Zaynab : "Adroit mais avec des petites maladresses"

Ce qui est très bien fait c’est d’arriver à raconter la prise du pouvoir en 1958 par le général de Gaulle par la bouche de celui-ci, alors que se déroulent les évènements de Mai 68. Ce qui n’est pas pertinent, c’est par exemple faire commenter par le président de la République l’occupation de la Sorbonne par « Ah ! Les affaires reprennent » (page 3), mettre deux manifestants le lundi 13 mai âgés de surcroît de plus de vingt ans pour porter une pancarte avec écrit "Plus de frites à la cantine" car ceci est le reflet d’un humour à peu près des années 1990 (page 15), faire dire à un étudiant qui se dit situationniste qu’il n’a pas la moindre idée du sens de cela (page 16) car beaucoup d’étudiants ne se rattachaient à aucun courant de pensée et ils ne se targuaient pas justement d’étiquettes, la manifestation syndicale du 29 mai qualifiée de communiste (alors que l’on voit une pancarte de FO et de la FEN), Georges Marchais en compagnie de deux dirigeants communistes qui déclarerait que de Gaulle est un odieux dictateur le 30 mai 1968 alors que le PCF se réjouit plutôt de la remise en ordre du pays (après l’acquisition d’avantages sociaux et d’une plus grande liberté syndicale) et que de plus Georges Marchais est connu en ce mois de mai pour ses mots qualifiant Cohn-Bendit d’anarchiste allemand le 3 mai. L'’historien meldois Jean-Yves Le Naour, scénariste de cette série, aurait-il eu des distractions ?

On note une faute de frappe à la première vignette de la page 22, il s’agit évidemment du 14 mai 1968 et non du 14 mai 1969. Sont tout-à-fait acceptables, et souvent plein d’humour pour le lecteur, par contre les mots apocryphes que Pompidou pensent sur de Gaulle et inversement de Gaulle sur Pompidou, ils permettent de très bien percevoir l’atmosphère de méfiance qui s’installe entre ces deux hommes (comme à la dernière vignette de la page 16 ou à la dernière vignette de la page 18).

Est mis en valeur, un aspect oublié, à savoir que du 14 au 18 mai 1968, le général de Gaulle effectue un voyage officiel en Roumanie, alors que le Premier ministre Georges Pompidou est rentré d’Afghanistan le 11 mai, comme on le sait généralement. Si à Paris les troubles étudiants continuent, on peut considérer que Georges Pompidou les gère, dans la seconde partie du mois, d’autant plus seul que le général de Gaulle s’éclipse également vers Baden-Baden du 29 au 30 mai. Les fans de François Mitterrand apprécieront que l’on voit celui-ci dans une dizaine de vignettes pour 1958 et 1968 réunis.   Un dossier documentaire de huit pages traite des évènements politiques français en rapport avec le général de Gaulle pour les années 1958 et 1968.

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Zaynab

Note globale :

Par - 492 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur Mai 68 .

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Du même auteur :
> Dans la catégorie Guerre froide :