Ecrire un avis

Les monts du renouveau: Une aventure d’Augustine Lourdeix

Les monts du renouveau: Une aventure d’Augustine Lourdeix
Geste 322 pages
1 critique de lecteur

Avis de Benjamin : "Et alors Marie Curie est arrivée sans se presser …"

En fait on a quasiment à faire ici à une série puisque l’auteur avait déjà évoqué ce personnage d’Augustine Lourdeix dans les romans Mon ombre s'étend sur vous,  La Ville noire et enfin Et le ciel s'embrasera.  Augustine, qui vit à Limoges à la Belle Époque puis dans les Années folles, est d’abord une jeune institutrice fiancée à jeune et brillant inspecteur de police Raoul Coutard au début de la série, elle est maintenant la veuve d’Élie Goldenzweig, un ingénieur israélite en céramique venu d'Allemagne pour s’installer à Limoges au tout début du XXe siècle.

Le récit démarre à l’été 1918 en Russie avec la tentative de meurtre de Fanny Kaplan sur Lénine pour avoir trahi la Révolution. Deux chapitres plus loin on se retrouve à Limoges dans la classe d’Augustine Lourdeix en 1924 où la conversation autour d’un passe des Misérables de Victor Hugo conduit à évoquer que nombre d’élèves ainsi que l’enseignante ont perdu un ou plusieurs frères durant la Grande Guerre. Après la classe, elle a la visite de son amant Maurice (d’opinion antisémite) puis découvre que sa fille adoptive (une enfant d’Élie Goldenzweig) a quitté son domicile et elle décide de chercher à savoir pour où.

Le quatrième chapitre est marqué par l’arrivée à Limoges d’un envoyé de la Russie soviétique à savoir Guenrikh Grigorievitch Iagoda ; il est porteur d’une lettre de Suzanne Girault une française qui vivait à Odessa de 1900 à 1917 où elle fut gagnée par les idées bolchéviques. Cette dernière est, au moment de l’action de ce roman, avec Treint une des principales dirigeantes de la SFIC (qui deviendra le PCF). Guenrikh Grigorievitch Iagoda fait liquider des militants communistes francs-maçons français, ce qui étonne fort l’historien, il désire ensuite que l’ouvrier Émile l’amène dans les monts d’Ambazac situés au nord de Limoges. Le lecteur géographe sait qu’on y trouve des mines de kaolin et d’uranium…

C’est dans cet univers forestier qu’Aaron Lazarevitch un juif ukrainien biologiste s’est réfugié dans une communauté fondée par le professeur Salentov et Rachel a décidé de rejoindre cette communauté. Augustine, grâce à un contact auprès du Populaire du centre où elle rencontre le maire de Limoges Léon Betoulle (maire de 1912 à 1956 avec une interruption de 1941 à 1947), arrive à deviner où Rachel est partie. Augustine va-t-elle retrouver Rachel en vie alors que Guenrikh Grigorievitch Iagoda s’apprête à prendre d’assaut la petite colonie pour s’emparer non seulement du radium fabriqué là à partir de l’uranium mais aussi du procédé mis au point par le professeur Salentov pour le faire ?   

On apprécie beaucoup la petite trentaine d’illustrations en noir et blanc pleine page (une par chapitre) qui accompagne le texte, elles renvoient très bien à l’époque choisie.  On sait d’en 2014 était paru, aux éditions Les ardents, l’ouvrage Utopies en Limousin: de Boussac à Tarnac, histoires d’autres possibles où étaient évoquées les nombreuses expériences sociales utopiques vécues dans un des trois départements  de l’ancienne région du Limousin, à savoir la Creuse, la Corrèze et la Haute-Vienne.  

Pour connaisseurs

Benjamin

Note globale :

Par - 336 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :