Ecrire un avis

Villevarlanges

Villevarlanges
Marivole107 pages
1 critique de lecteur

Avis de Octave : "Ne demande jamais ton chemin à quelqu’un qui le connaît, car tu pourrais ne pas t’égarer (Rabbi Nahman)"

L’auteur est un ancien élève du lycée Gay-Lussac de Limoges. Ici Jean-Baptiste Renondin choisit comme titre de son roman Villevarlanges, nom d’un hameau de Glanges dans le sud-est de la Haute-Vienne.

L’ouvrage commence par évoquer en particulier René Fonck un as de la première guerre mondiale, qui devint dans la Chambre bleue horizon d’ailleurs un député centre droit des Vosges, le département où il a passé son enfance. Le narrateur est devenu orphelin de père et mère très tôt et a fait l’essentiel du premier conflit mondial dans l’aviation. Il n’a pas épousé la femme qu’il aimait l’infirmière du camp d’aviation Claire, faute de l’accord de sa famille. En 1925 il retourne dans son Limousin natal pour une question d’héritage.

Son grand-oncle lui demande de retrouver l’enfant naturel qu’il a eu avec une ouvrière de Limoges. Se promenant avec le curé, il se fait tirer dessus. Les deux choses ont-elles un lien ? Et notre héros bénéficiera-t-il de circonstances inattendues qui lui feront retrouver sa Claire ?    

Jean-Baptiste Renondin nous livre un ouvrage dont le récit est porté par une grande fluidité d’écriture. Dialogues et correspondances dévoilées au lecteur permettent une belle  approche psychologique des personnages.

Pour tous publics Aucune illustration

Octave

Note globale :

Par - 390 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :