Ecrire un avis

Mourir pour Buenos Aires

Mourir pour Buenos Aires
La Découvrance204 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Victime collatérale d'ambitions napoléoniennes"

Jacques Marzac a été instituteur (comme son épouse) puis il  a progressivement bifurqué vers l’enseignement supérieur. Il n'a pas oublié que l'iconographie est importante pour un ouvrage d'histoire et ce livre propose de nombreuses illustrations, dont un grand nombre sont en couleurs.  Il a écrit un certain nombre d’ouvrages ayant un rapport avec le département de la Vienne où il a fait toute sa carrière. Cette fois il s’est intéressé à un natif de Niort dans les Deux-Sèvres (un département voisin). L’ouvrage est sous-titré "Jacques de Liniers (1753-1810) : Le chevalier du nouveau monde" et c’est de ce dernier dont on va nous parler.

Jacques de Liniers appartient à la noblesse la plus ancienne et son père est comte. Toutefois n’étant pas l’aîné, il ne peut prétendre ni au titre ni aux terres de ses parents. Il entre au service de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem ; d’ailleurs la Vienne compte un des musées consacré à l’Ordre de Malte qui devient le nom de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, peu d’années après que Malte prise par les armées napoléoniennes dans un premier temps ne soit passée aux mains des Anglais. De l’âge de 12 à 15 ans, il est donc  page du Grand maître et est fait chevalier peu avant son départ. Toutefois il ne prononce pas les vœux qui le ferait entrer définitivement dans l’Ordre de Malte.

En garnison dans un régiment de cavalerie de Carcassonne, il va passer au service du roi d’Espagne qui est un Bourbon. Engagé dans la marine, il participe en 1775 à un raid sur Alger. L’année suivante il combat les Portugais au large du Brésil et après un séjour à Buenos Aires il rentre en Espagne. Les Bourbons de Paris et de Madrid décident de soutenir les insurgés américains contre l’Angleterre et c’est tant à Gibraltar que dans les îles Baléares que notre officier combat. Apr7s une mission diplomatique à Tripoli (la ville qui est aujourd’hui en Lybie), il part en Amérique du sud.

La mort de Jacques de Liniers

C’est là qu’il va à la fois se couvrir de gloire et mourir. Dans un premier temps, son souverain Charles IV est allié de Napoléon aussi Jacques de Liniers va-t-il défendre Buenos-Aires et sa région face au débarquement des armées anglaises. Notons que Pratt et Manara dans El Gaucho évoquent très longuement cette invasion qui dure de 1806 à 1807. En 1808 avec l'invasion de l'Espagne par les armées françaises et l'installation sur le trône espagnol de Joseph Bonaparte, un mouvement indépendantiste qui refuse toute tutelle espagnole (sous la direction des Bonaparte ou des Bourbons) va placer notre personnage  en fort difficile posture. Fait prisonnier par les insurgés, il est fusillé en raison de sa fidélité aux Bourbons d'Espagne. Toutefois en Argentine, Uruguay et Paraguay, il est à ce jour toujours un héros national pour avoir résisté aux Britanniques. Jacques Marzac s’intéresse à ce que sont devenus ses enfants et petits-enfants, on ne sera guère étonné d’en trouver au service du carlisme (mouvement désirant garder les traditions derrière un prétendant s'appuyant sur les conséquences de la loi salique).

 

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Adam Craponne

Note globale :

Par - 617 avis déposés - lecteur régulier

298 critiques
25/06/17
Remise du buste de Jacques de Liniers à France-Amériques le 23 janvier 2017
http://jacques-de-liniers.wifeo.com/buste-france-ameriques.php
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :