Ecrire un avis

Le rêve du sorcier, Antoine de Tounens roi d’Araucanie et de Patagonie : une biographie, 1

Le rêve du sorcier, Antoine de Tounens roi d’Araucanie et de Patagonie : une biographie, 1
La Lauze 720 pages
1 critique de lecteur

Avis de Ernest : "Un roi en poncho"

Antoine de Tounens est né vers Périgueux en 1825 et il devient avoué (une profession d’aide aux justifiables, ne plaidant pas contrairement aux avocats) dans les années 1850 où il devient franc-maçon. Antoine de Tounens vend sa charge en 1857 et sa famille contracte un emprunt de 25 000 francs pour financer un voyage à Antoine de Tounens.

En 1858 il est au Chili et deux ans plus tard il se proclame roi d’Araucanie et de Patagonie en s’appuyant sur les tribus indiennes en conflit avec les gouvernements de Santiago et Buenos-Aires.

L’ouvrage "Le rêve du sorcier" retrace la vie d’Antoine de Tounens entre 1825 et 1870 de façon précise et en la situant par rapport aux évènements qui agitent les pays où ce dernier réside successivement et de manière assez continue le Périgord. Il s’agit d’un travail, fruit de recherches en diverses archives, qui présente en les datant précisément les actions de notre personnage.    

On voit sur quelles forces en Amérique du sud et en Europe Antoine de Tounens tente de s’appuyer. Ce dernier est considérablement aidé localement par le fait qu’un sorcier avait rêvé qu’un roi va venir aider le peuple mapuche (d’où le titre de l’ouvrage). Ceux-ci sentent une pression plus forte de la part du gouvernement chilien que de la part des autorités coloniales. Ils se disent entre eux :

« Le roi d’Espagne est très riche, il n’a pas besoin de tes terres, les Chiliens sont pauvres, ils te voleront les tiennes ». (page 128)

« le Périgourdin est nommé grand juge des Tokis (chef de guerre de tous les chefs de guerre), maître de Mapu (maître de toutes les terres) et terreur des Pillans (terreur des démons). Pour les Ionkos, cela ne fait aucun doute, il est bien le toki Cheburbue, le roi qui devait revenir pour aider les Mapuches à défendre leur terre, celui que Magnil avait vu en rêve ». (page 159)

De cette courte aventure persiste une organisation basée en Dordogne qui défend les indiens mapuches à l’ONU. On apprécie la qualité de l’iconographie, avec la reprise en couleurs des documents qui le sont à l’origine.

Pour connaisseurs Beaucoup d'illustrations

Ernest

Note globale :

Par - 261 avis déposés -

677 critiques
25/06/18
Musée des Rois d'Araucanie en Dordogne
http://musee-rois-araucanie.over-blog.com/
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :