Ecrire un avis

Médecins et expéditions coloniales françaises au XIXe siècle (Afrique noire et Madagascar)

Médecins et expéditions coloniales françaises au XIXe siècle (Afrique noire et Madagascar)
L’Harmattan198 pages
1 critique de lecteur

Avis de Patricia : "Les premiers médecins coloniaux français"

La France se dote d’école de médecine navale de Rochefort (en 1722), de Toulon (en 1725) et de Brest (en 1731) ; de plus ouvre en 1890, à Bordeaux, l’École de la santé navale. L’auteur de cet ouvrage a d’ailleurs été étudiant puis professeur dans cette dernière. 

On connaît le discours de Jules Ferry sur la colonisation et il est écrit combien portèrent cette expansion outre-mer d’autres leaders opportunistes, comme Gambetta. Rappelons personnellement que l’on doit à ce dernier cette phrase : « La colonisation est une étape nécessaire vers la revanche (contre la Prusse) qui ne sera possible que lorsque le pays aura refait ses forces matérielles et surtout morales autour de cette valeur essentielle, la Patrie ».

On redécouvre les grandes explorations coloniales, menées au nom de la France, en Afrique noire et à Madagascar dans le dernier quart du XIXe siècle. À côté de Brazza et Marchand, sans compter les sinistres Julien Chanoine et Paul Voulet, des noms peu connus apparaissent comme celui du capitaine Binger (né en Alsace en 1856) explorateur du haut Niger ou Louis Antoine Mizon qui entendait rejoindre le lac Tchad. 

Les médecins qui accompagnent ces expéditions sont présentés ; on relève plusieurs noms dont ceux de Charles-Édouard Hocquard pour Madagascar, Noël Eugène Ballay que l’on trouve aux côtés de Brazza ou Jules Emily (né en Corse) de la première promotion de l’École de la santé navale de Bordeaux. Ce dernier, membre de la mission Marchand, publia plusieurs ouvrages où il évoque les maladies frappant tant les membres de l’expédition (Européens ou tirailleurs sénégalais) que les populations locales. On lui doit en particulier la mise au point d’un nouveau traitement avec le liquide parasiticide de Van Swieten.   

La colonisation est venue poursuivre sous d’autres formes les désastres qu’avait apportés la traite négrière, cependant un souci de soigner les indigènes va apparaître progressivement. Ce dernier point n’est toutefois pas le sujet de livre. On apprécie que cet ouvrage soit très largement illustré.   

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Patricia

Note globale :

Par - 40 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :