Ecrire un avis

Juger sous Vichy, juger Vichy

Juger sous Vichy, juger Vichy
La documentation française 451 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Le juge est fait pour appliquer la loi, quelle qu’elle soit et quel que soit le régime politique dont elle est l’expression (Robert Badinter)"

Robert Badinter assure la préface de cet ouvrage et la remarque, nous servant de titre pour cette chronique, qu’il fait est une constatation et pas une approbation. Ce livre présente une trentaine de communications et la direction en est assurée par Jean-Paul Jean qui en assure l’introduction. Il y relève que trois magistrats ayant prononcé des peines de mort ou requis dans les sections spéciales, instituées le garde des sceaux Maurice Gabolde, sont assassinés par la Résistance à Toulouse, Lyon et Aix-en-Provence. Il revient sur le parcours, très engagé dans la dénaturalisation des juifs, du procureur Mornet qui officia au procès de Laval et de façon plus anecdotique à celui de Mata-Hari. Jean-Paul Jean livre aussi, dans un autre article, l’analyse du Journal sous l’Occupation de Maurice Garçon qui est un des avocats dans l’Affaire du docteur Guérin évoquée plus loin.

Denis Salas poursuit en démontrant que le régime de Vichy œuvre sous le masque de la loi et en particulier dans le domaine de l’antisémitisme où c’est au soupçonné de démontrer qu’il est non juif et sur la question de la rétroactivité de la loi. Alain Bancaud dissèque les particularités des juridictions du régime de Vichy, il parle de "rationalisation de l’exception" en la matière et rappelle qu’à Aix-en-Provence on a la main très lourde (d’où d’après nous l’assassinat évoqué plus haut). Les peines de mort prononcées deviennent de plus en plus rares au fur et à mesure que la Résistance s’intensifie et que les défaites des armées allemandes s’accumulent, est très significatif le fait que le meurtre à Poitiers en mai 1943 du docteur Guérin se traduise par un acquittement des cinq impliqués dans l’assassinat. Toutefois un tribunal allemand, en rattrape quatre pour une mort après comparution le 24 septembre 1943 devant le tribunal du Gross Paris. C’est là un des dilemmes et les avocats des prévenus négocient avec certains membres des sections spéciales pour une condamnation suffisante (en évitant bien sûr la mort) afin que leur client ne soit pas rattrapé par les Allemands. L’auteur signale également que nombre de faits, qui touchent une activité allemande, des accusés sont masqués dans le cadre de l’instruction (page 58).

On ne sera pas étonné de voir étudier le cas des juridictions spéciales pour Lyon, une ville qui gagna le surnom de "capitale de la Résistance", c’est Catherine Fillon qui s’est mise à cette tâche. Laurent Dozou poursuit autour de l’influence des miliciens sur la cour martiale de Lyon pour la période de 1944. Des parcours personnels sont évoqués comme celui de Léopold Rabinovitch jugé devant la section spéciale de Lyon, et des magistrats résistants comme René Parodi ou René Linais. Si Lyon est la ville phare dans cette première partie, bien d’autres cirés sont évoquées dans des communications qui restent à découvrir, Dijon faisant l’objet d’un traitement particulier et Paris n'étant pas oubliée.       

Logiquement le second volet s’intitulé "Juger Vichy" et on sera amené à y parler de nouveau de Lyon mais aussi de l’Isère par deux textes dont l’un porte sur une femme condamnée à mort par une cour martiale pour avoir été seulement l’amante d’un agent de la répression allemande, sauvée par l’action du nouveau préfet (dit du "maquis") l’instituteur Albert Reynier, ainsi que d’Alger avec le procès Pucheu. Les autres personnalités évoquées sont en vrac, et donc des deux côtés de la barrière, Charles Maurras, François de Menthon, l’avocat communiste Joseph Nordmann et l’avocat Marcel Willard réfugié à Thorigné (au sud des Deux-Sèvres) pendant la guerre, Maurice Pathin, Maurice Rolland, Aragon pour un conte.

coup de coeur !

Pour connaisseurs Quelques illustrations

Adam Craponne

Note globale :

Par - 662 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :