Ecrire un avis

Les deux premiers « fusillés pour l’exemple » des mutineries de 1917: René-Louis Brunet et Émile Nuat

Les deux premiers « fusillés pour l’exemple » des mutineries de 1917: René-Louis Brunet et Émile Nuat
Regain de lecture96 pages
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "Deux mutins de 1917"

René-Louis Brunet était ouvrier chaudronnier et habitait Orléans en 1914 tandis que Émile Nuat était ouvrier agricole dans la Marne. En compagnie du mécanicien ajusteur parisien Maurice Joly, ils passent en conseil de guerre ; si le premier bénéficie d’une grâce présidentielle, Brunet et Nuat sont fusillés début juin 1917.

Les faits qui leur sont reprochés sont en lien avec l’échec retentissant de l’Offensive Nivelle du printemps 1917. L’ouvrage s’attache à reconstituer le parcours civil et militaire, les faits reprochés à ces hommes, le contenu du procès, les justifications de Painlevé le ministre de la Guerre, les interventions du député aubois républicain socialiste Paul-Meunier (ou Paul Meunier) qui s’émeut de ces deux exécutions…

Au-delà du récit, est posé de façon claire par Antoine Prost, dans une postface, la question de la réhabilitation globale ou sélective des fusillés pour l’exemple, ceci avec les conséquences qui pourraient en découler. On apprécie les illustrations et en particulier la carte d’état-major de la région de Soissons où figurent les lieux en lien avec l’affaire dont Grisolles où les deux hommes sont exécutés.  

Pour tous publics Quelques illustrations

Alexandre

Note globale :

Par - 372 avis déposés - lecteur régulier

372 critiques
22/10/20
Rassemblement pacifiste du 11 novembre à 14H place Raffin-Dugens à Eybens dans l'Isère. Organisation par amis de Raffin-Dugens.
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :