Ecrire un avis

L’artillerie des stratagèmes

L’artillerie des stratagèmes
Économica 222 pages
1 critique de lecteur

Avis de Octave : "Une arme de destruction massive employée avec finesse"

On aurait pu commencer par dire que l'artillerie mobile date de 1450 (bataille de Formigny) avec la mise au point de chariots qui permettent un déplacement aisé des canons, ce qui permet des effets de surprise. L’ouvrage démarre véritablement en rappelant qu’en matière de déception (ici il s’agit d’induire en erreur l’ennemi), l’armée sudiste dérouta plusieurs fois l’armée nordiste durant la Guerre de Sécession. Elle laissa croire qu’elle possédait plus de canons que ce n’était le cas. Non seulement dans le passé on joua sur les canons factices mais également sur le bruit et l’arrêt des tirs. Toutefois l’artillerie prévenait aussi quels objectifs allaient être attaqués ensuite par l’infanterie.

Il y a une très bonne analyse de l’évolution des tactiques de l’artillerie lors de la Guerre russo-japonaise puis de la Première Guerre mondiale. Ce n’est qu’à partir de 1905 que les pièces d’artillerie sont camouflées. Pendant la Première Guerre mondiale les conséquences d’une production supérieure d’obus du côté allié permit de développer de nombreuses tactiques de bombardement qui minèrent le moral donc la combativité des troupes allemandes en plus des dégâts réels qu’elles firent. De plus l’usage des chars permit de passer de préparation d’artillerie à l’emploi simultanée de l’artillerie et des tanks (page 37).

Le second chapitre est intitulé "L’avènement des stratagèmes", il poursuit sur l’évolution des ruses et stratagèmes. Parfois une arme a dû mal à tenir compte des progrès de l’artillerie ainsi dans la marine britannique à la fin du XIXe siècle on est toujours au combat rapproché et à l’abordage alors que les canons à bord permettent de tirer à plusieurs kilomètres. L’emploi de la ruse est exposée dans les conflits conventionnels comme les deux conflits mondiaux, les guerres indo-pakistanaises, les guerres de contre-insurrection.  Dans ce dernier type de conflit, il faut aussi penser à ce que les obus tirés ne causent pas trop de dommages collatéraux.

Cet image n'est pas dans le livre

Ce qui est extrêmement intéressant, c’est de profiter de la richesse des exemples qui appuient les idées développées. Cela permet de revisiter certaines opérations de tous les conflits majeurs du XXe siècle (dont l'Indochine, le Vietnam et l’Angola) voir au XXIe siècle avec la Tchétchénie ou l'Afghanistan. La lecture de Stratagèmes de la seconde guerre mondiale  de Jean Deuve permettra de trouver des définitions précises de ce que sont: un stratagème, une déception, une mystification, une intoxication, une désinformation.

Pour connaisseurs Aucune illustration

Octave

Note globale :

Par - 434 avis déposés - lecteur régulier

369 critiques
18/11/16
Conférence sur le canon de 75, samedi 3 décembre 2016 18 h.
Musée de la Grande Guerre MEAUX
683 critiques
28/08/17
Conflit russo-ukrainien ou le retour de l’artillerie.

http://lechoduchampdebataille.blogspot.fr/2016/11/conflit-russo-ukrainien-ou-le-retour-de.html
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :