Ecrire un avis

Le schpountz

Le schpountz
Grand angle / Bamboo 96 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "On lit et on rit"

Le contenu de ce récit est porteur de l’esprit artisanal dans lequel se faisait encore le cinéma français dans l’Entre-deux-guerres ainsi que du type de comique qui plaisait alors. Par ailleurs c’est dans ce film où on pouvait voir Fernandel exprimer en une douzaine de sentiments différents la phrase « Tout condamné à mort aura la tête tranchée ». Ceci est magistralement mis en scène à la double page 22-23.

L’action démarre dans un village côtier provençal où un on doit utiliser les décors extérieurs pour tourner un film. Un épicier de la commune rêve de faire du cinéma et l’équipe cinématographique se joue de lui. Toutefois, après être monté à Paris et avoir connu quelques péripéties, notre villageois deviendra un acteur et trouvera l’amour. Comme l’explique le dossier documentaire, largement illustré, c’est sa propre façon de tourner que Marcel Pagnol met en abyme ici.

Le graphisme est très attrayant et pour un contenu caricatural il est lui aussi très caricatural pour les personnages. Par ailleurs on a de belles trouvailles comme cette double page 66-67 où une pellicule de film sert pour l’activité foraine des montagnes russes avec des allusions à des pionniers du cinéma comme Méliès, King Kong, les grands burlesques américains et divers artistes français.

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 493 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :