Ecrire un avis

De Waterloo… à Sainte-Hélène: dans les pas de Wellington et de Napoléon

De Waterloo… à Sainte-Hélène: dans les pas de Wellington et de Napoléon
Jourdan179 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Albine de Montholon a-t-elle chanté devant son mari Charles-Tristan Ils sont tellement mignons, Tous deux à leur façon, Et le brun et le blond, Mes amants polissons ?"

Dans la famille de Montholon, on a en commun des amours avec les Bonaparte en effet, à Sainte-Hélène,  Charles-Tristan de Montholon est le chambellan qui accompagne Napoléon Ier à Sainte-Hélène. Son épouse Albine de Montholon le suit, elle prodige ses faveurs, outre évidemment à son mari, à Napoléon et à Basil Jackson officier de la patrouille anglaise chargée de surveiller l’empereur déchu.  Plus tard Charles-Tristan sera emprisonné au fort de Ham avec le futur Napoléon III et il partagera là sa maîtresse Catherine O'Hara avec ce dernier (Albine de Montholon ne meurt qu’en 1848).    

Basil Jackson est né à Glasgow en 1795. Il était le fils du major Basil Jackson qui était déjà dans l'armée britannique. Il sort diplômé du Collège militaire royal en 1811 et a été promu au grade de lieutenant peu de temps après. Il a combattu  à Waterloo et après, ami du gouverneur de l’île de Sainte-Hélène,   il a été envoyé là-bas pour les arranger la vie en exil de l'empereur. Il parlait couramment le français et a donc été considéré comme très approprié pour assurer la liaison avec Bonaparte. En fait du fait justement de sa liaison avec Albine de Montholon, il n’a des rapports quasiment qu’avec l’entourage de celui-ci. Albine de Montholon reste sur l’île jusqu’en 1819, année où elle part avec sa jeune Hélène Napoleone (née en juin 1816 à Sainte-Hélène) et son bébé Marie en fait Joséphine (c’est le dernier prénom qui est d’alors d’usage) née en janvier 1818 et décédée en septembre 1819 à Bruxelles.  Basil Jackson la suit six jours après le 8 Juillet 1819 pour cette même ville alors dans le royaume des Pays-Bas. Les historiens pensent qu’il est chargé de la surveiller, les Anglais craignant qu’elle active des réseaux bonapartistes. Tout ce qui précède n’empêche d’ailleurs pas les partisans de l’empoisonnement d’accuser Charles-Tristan de Montholon d’être celui qui a progressivement empoisonné l’Empereur.   

On doit à Basil Jackson dans "De Waterloo… à Sainte-Hélène : dans les pas de Wellington et de Napoléon" un récit, en tant que témoin, sur la vie en Belgique entre 1814 et 1815, de la bataille de Waterloo, de l’état de la France à l’été 1815, de l’exil de l’Empereur (essentiellement construit sur la réfutation de ce qui a été écrit par des Français à l’encontre de la sévérité du gouverneur de l’île, qui était son ami). Basil Jackson évalue la taille à un mètre soixante-dix pour Napoléon Bonaparte, un point qui fait débat.    

Les annexes, réunies par Basil Jackson, ne sont pas sans intérêt, on y trouve en particulier une délibération de la municipalité de Marseille, datée du 26 juillet 1815, remerciant le futur gouverneur de Sainte-Hélène pour la tenue de ses troupes dans la ville. C’est vers 1830 que Basil Jackson rédigea ces mémoires (ici le texte a été heureusement annoté) pour ses proches, sa publication se fit en 1903 en Angleterre et neuf ans plus tard en France. Notre personnage peignit l'univers de l'île et on peut regretter que le document iconographique que nous mettons (réalisé par lui) et un ou deux portraits de lui (à des âges différents), ne soient pas présents dans cet ouvrage.  

Pour tous publics Peu d'illustrations

Adam Craponne

Note globale :

Par - 605 avis déposés - lecteur régulier

605 critiques
18/10/15
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Discussion

451 critiques
25/05/15
Vidéos où un comédien lit des extraits des "Carnets secrets de Basil Jackson"

http://www.tvcom.be/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=236&Itemid=504
Connectez-vous pour poser une question ou écrire un commentaire

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :