Ecrire un avis

Une guerre au loin Annam 1883

Une guerre au loin Annam 1883
Les Belles lettres 170 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Monsieur Pierre Loto, capitaine de vessie, voit le sang pisser à Hué à Dia"

La Guerre du Tonkin est restée dans les livres d’histoire comme ayant provoqué la chute du cabinet Jules Ferry en mars 1885. Le général Brière de l’Isle envoya dans la soirée du 28 mars un télégramme alarmiste au gouvernement français :

« Je vous annonce avec douleur que le général de Négrier, grièvement blessé, a été contraint d’évacuer Lang Son. Les Chinois, débouchant par grandes masses sur trois colonnes, ont attaqué avec impétuosité nos positions en avant de Ki Lua. Le colonel Herbinger, devant cette grande supériorité numérique et ayant épuisé ses munitions, m’informe qu’il est obligé de rétrograder sur Dong Song et Than Moï. Tous mes efforts sont appliqués à concentrer nos forces à la passe autour de Chu et de Kep. L’ennemi grossit toujours sur le Song Koï [Fleune rouge]. Quoi qu’il arrive, j’espère pouvoir défendre tout le delta. Je demande au gouvernement de m’envoyer le plus tôt possible de nouveaux renforts. »

Clemenceau s’exerce à l’accusation " de haute trahison" et on sait que trente ans plus tard il sera la réutiliser pour souder cette fois d’autres parlementaires derrière lui. Ce sont d’ailleurs les radicaux et les bonapartistes qui sont les plus opposés à cette aventure en Extrême-Orient.  Les milieux financiers, craignant de lourdes dépenses de guerre, avaient provoqué la chute de la Bourse. En 1883 et 1884 le Tonkin au nord et l’Annam au sud sont placés sous la protection de la France.  

Si cette guerre est devenue si impopulaire parmi députés et sénateurs, c’est peut-être que dans la presse française paraît en 1884  sur cette entreprise de conquête coloniale, dans un grand quotidien parisien, un article qui fait sensation. L’ouvrage Une guerre au loin Annam 1883 de Sylvain Venayre est largement centré sur les conséquences qu’eut ce conflit dans la vie de Pierre Loti.

Navires français devant Hué (image absente du livre)

Ce dernier est né à Rochefort et un musée lui y est consacré. Il ouvre sur quelques éléments biographiques et bibliographiques autour du personnage, le plus singulier étant celui autour d’un de ses grands succès de librairie Les Désenchantées. En fait l’auteur fut victime d’une imposture de Marie Léra. À Constantinople en 1904, cette journaliste française et deux de ses amies turques et musulmanes, filles de ministre, content (très majoritairement par écrit) à Loti leur condition de femmes musulmanes soumises à la règle de l’islam traditionnel en inventant de toutes pièces des faits qu’elles disent avoir vécus (mais ne s’inspirent-elles pas d’anecdotes réelles). Publié sous un pseudonyme, d’ailleurs masculin de Marc Hélys, le livre Le secret des désenchantées  qui décrit les conditions de cette supercherie ne paraît que près de vingt ans après Les Désenchantées et peu de temps après la mort de Loti qui a lieu en juin 1923.  

Notre marin est déjà devenu un écrivain lorsqu’il arrive en Annam en juillet 1883 ; il est d’une famille protestante mais il est hostile à la République à qui il reproche son anticléricalisme. Sous un pseudonyme de Nada, que le directeur du Figaro dévoile rapidement, Pierre Loti raconte les massacres commis par les troupes françaises qui vont avec la prise de Hué dans un article intitulé "Trois Journées de guerre en Annam". Le gouvernement de Jules Ferry le met en disponibilité de ses fonctions dans la marine nationale et Pierre Loti se défend en disant qu’il a pêché par naïveté en décrivant des réalités (certes tragiques) où pour lui les militaires français sont des héros. Un an plus tard c’est un article très conforme à l'esprit militariste de l'époque qu’il propose sur la mort, dont il a été le témoin, de l’amiral Courbet aux îles Pescadores (澎湖 Penghu)  au large de l’île de Taiwan.  

Un peu plus avant dans le livre on découvre Maupassant reporter des guerres coloniales françaises en Tunisie et en Annam,  Flaubert s’inspira de faits s’étant produit lors de la Révolte des Cipayes en 1857 pour son roman Salammbô.  

Une image absente du livre

Pour connaisseurs Aucune illustration

Adam Craponne

Note globale :

Par - 682 avis déposés - lecteur régulier

332 critiques
10/10/16
Prix Augustin Thierry 2016 pour le livre Une guerre au loin. Annam 1883
367 critiques
24/09/18
Pierre Loti, un écrivain engagé
Café d’histoire
Mardi 2 octobre 2018 à 18H30 / Historial de la Grande Guerre à Péronne
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :