Ecrire un avis

Clovis et les premiers Mérovingiens

Clovis et les premiers Mérovingiens
Lemme edit - Illustoria108 pages
1 critique de lecteur

Avis de Georgia : "Nos ancêtres les Francs"

Dans cet ouvrage, Katalin Escher, spécialiste du haut Moyen Âge retrace l'histoire de Clovis et des premiers Mérovingiens. Ils furent « la première dynastie royale de la France » nous explique-t-elle. Le règne des rois francs avant Clovis est loin d'être calme et s'étend fort peu dans la durée puisque le troisième siècle est d'une violence inouïe. Un roi chasse l'autre grâce à une victoire sur un champ de bataille ou en assassinant son voisin, son frère ou ses neveux. Trahisons, crimes fraternels, familiaux, invasions faites dans la cruauté, déplacement de populations rendent cette période instable et féroce.

Les sources historiques dont se revendique l'historien Grégoire de Tours, font descendre les francs de tribus germaniques d'occident, installés sur la rive droite du Rhin – ce qui correspond à l'Allemagne actuelle – Voilà pour le décor. Quant à l'époque, Katalin Escher mentionne que dès le troisième siècle, on commence à trouver l'appellation franque dans les textes de l'époque. L'empire romain connaît ses premières difficultés et doit instituer le foedus, pacte d'alliance avec les barbares – est barbare tout peuple qui n'est pas romain - . Les barbares ainsi nommés traversent à différentes périodes la Gaule et obtiennent de Rome le droit de rester sur certaines de leurs terres, moyennant « un service militaire ».

Puis, revendiquant leur audace et leur courage, conquérants ou tentant de l'être, les francs ne cessent de pénétrer dans l'empire romain, obligeant les empereurs romains à les combattre. Après la défaite quand elle a lieu, certains francs sont intégrés à l'empire en échange de services militaires. D'autres, faits prisonniers, finiront aux arênes, dans les gueules béantes de lions affamés. L'auteur souligne avec précision que les francs établis en Toxandrie sont « ceux dont seront issus les mérovingiens » que l'on appelait aussi les Saliens. Qui n'a pas entendu parler de la loi salique, accordant par restriction le droit de régner aux hommes ?

Dans une seconde partie, Katalyn Escher dresse une brève liste des rois francs qui se sont succédé avant Clovis dont la réputation voyage jusqu'en Europe. Il est pourtant difficile à cause de la pauvreté des sources ou de la légende romantique qui s'empare de ces personnages d'affirmer ce que furent leurs actions guerrières, de les situer géographiquement ou d'évoquer leur vie privée. Clodion, Mérovée mais aussi Childéric, le père de Clovis. Ce dernier serait né aux environs de l'an 481 et même si on ignore tout sur son enfance, probablement passée à Tournai, les sources se font ensuite plus précises. Clovis devient roi dès l'âge de quinze ou seize ans, à la mort de son père. Il épouse en secondes noces Clotilde, la nièce du roi burgonde, Gondebaud.

Le jeune roi mérovingien est de religion païenne comme la plupart des rois francs à cette époque, contrairement à sa seconde épouse Clotilde qui fait baptiser son fils aîné au grand déplaisir de Clovis. Il attaque le royaume des burgondes puis court de victoires en victoires pour sa grande renommée et surtout affermir sa puissance territoriale. Parti à la conquête de la Gaule, il « s'attaque aux royaumes barbares de la Gaule puis envahit les royaumes voisins des autres francs » nous explique Katalin Escher. Agressivement. Inexorablement.

Mais l'activité militaire ne suffit pas à Clovis pour asseoir son hégémonie. L'art de la diplomatie, puis sa conversion au catholicisme que l'on estime aux alentours des années 496/508 qui a lieu au siège épiscopal de Rémi à Reims où seront sacrés plus tard les Rois de France, jouent un rôle indéniable dans la domination qu'il exerce sur ses voisins, tous de religion arienne. Celle-ci établit une hiérarchie au sein de la sainte Trinité.

Chef de guerre, pieux, législateur, diplomate, Clovis était un Roi rusé et entreprenant. La mort le cueille à 45 ans, en 511. Il laisse quatre fils et une fille. Son rêve d'un royaume intact après sa mort est perturbé par les luttes intestines que se livrent ses enfants qui se partagent son empire. Cependant, Katelin Escher en conclusion nous dit que «  les rois mérovingiens, Clovis en premier lieu, créent l'entité géographique et politique qui deviendra la France ». Elle nous livre le passage obligé entre la fin de l'Antiquité, le déclin de l'empire romain et l'entrée dans le Moyen-Âge. Si la première partie de l'ouvrage est difficile à suivre pour un profane tant la géopolitique évolue vite au cours de cette période et que les sources restent sujettes à controverse, la seconde nous apprend comment les dynasties royales ont pu se mettre en place au cours des siècles grâce aux rois mérovingiens.

 

 

Pour tous publics Quelques illustrations Plan chronologique

Georgia

Note globale :

Par - 38 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :