Ecrire un avis

Quand les enfants Finally devinrent une affaire d’état

Quand les enfants Finally devinrent une affaire d’état
Scrineo159 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Les juifs (...) ont crucifié Dieu. Ils sont maudits pour l'éternité, mais nous deux nous sommes sauvés parce que nous avons été baptisés"

Le récit  de la vie et le devenir de ces deux enfants en question passionna la France au début des années 1950. Durant la Seconde Guerre mondiale, des enfants juifs furent recueillis par Mlle Brun une directrice de crèche de Grenoble, deux sont de la même famille l’un est né en 1941 et l’autre en 1942. Leurs parents morts en déportation, leur tante les réclament à la fin de la guerre.  Mlle Brun refuse de les restituer et les fait même baptiser en mars 1948. Après plusieurs appels des décisions de la justice, Mlle Brun décide de faire cacher les enfants par des institutions catholiques et ceux-ci passent même en Espagne sous la responsabilité active du futur cardinal Etchegaray. Finalement en juin 1953 les enfants Robert et Gérald  sont rendus à leur tante.

La question qui s’est posée pour certains catholiques était qu’un enfant baptisé devait rester dans le sein de l’Église, ceci sur fond d’antisémitisme. La position de ces chrétiens est d’autant plus rigide que les deux enfants ont été circoncis lorsqu’ils avaient une semaine.

Dans l’ouvrage "Quand les enfants Finally devinrent une affaire d’état", une petite dizaine de pages est consacrée à raconter comment Robert et Gérald sont arrivés chez Mlle Brun et comment s’est passée pour eux la période de l’Occupation. L’essentiel du contenu est fait de courriers de l’époque  des acteurs et du témoignage récent de Robert. Un interview de lui autour de sa vie en Israël est proposé dans une postface.

On verra qu’en 2011 un des derniers acteurs vivants, de l’Affaire Finaly du côté catholique, justifie toujours ses actes en expliquant que les enfants voulaient rester avec Mlle Brun. Robert explique lui très bien, dans une conférence qu’il a tenue, que lui et son frère n’avaient connu que Mlle Brun et sa bonne depuis février 1944 et que c’est un véritable bourrage de crâne qu’ils avaient subi (voir en particulier la page 128 qui a inspiré notre titre).

http://www.sudouest.fr/2011/05/19/affaire-finaly-les-souvenirs-du-chanoine-401929-4383.php

https://www.youtube.com/watch?v=xRiQeXcSoJ8

Cet ouvrage pour adolescents peut aussi être lu par des adultes qui voudraient aller à l’essentiel sur le sujet. Antoinette Brun a aussi recueilli un autre enfant juif Guy Kalmus et l’ayant adopté il est devenu Guy Brun. Ce dernier a récemment confié son histoire qui était d’une complexité au moins égale à celle des enfants Finaly mais dans des univers différents puisque ce dernier s’est vu cacher l’identité de sa mère et qu’il a fallu qu’il ait environ quarante ans pour faire la connaissance de cette dernière. Celle-ci ne veut pas lui dévoiler l’identité de son père qui n’est pas israélite, il la découvrira vingt ans plus tard… L’ouvrage qui raconte cette quête se nomme "HK récit", il a été écrit par Chochana Boukhoba, il est paru chez l’éditeur Les Arènes et s’adresse à un lectorat adulte.   

Accessible jeunesse Peu d'illustrations

Adam Craponne

Note globale :

Par - 473 avis déposés - lecteur régulier

242 critiques
23/10/15
Pie XII, Roncalli et les enfants juifs. Les faits et les préjugés

http://www.30giorni.it/articoli_id_7944_l4.htm?id=7944
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur La déportation .

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :