Ecrire un avis

Nous voulons tous le paradis, première partie

Nous voulons tous le paradis, première partie
La joie de lire368 pages
1 critique de lecteur

Avis de Zaynab : "Le paradis se gagne-t-il en participant à la grande croisade hitlérienne contre la patrie des sans-dieu ?"

À l'issue de la Seconde guerre mondiale, environ 80 000 citoyens belges ont été jugés coupables de collaboration avec l'ennemi. L’écrivain Félicien Marceau, qui a travaillé à Radio-Bruxelles comme journaliste jusqu’en 1942, le paie d’une destitution de sa nationalité et, après de 15 ans de statut d’apatride, deviendra français en 1959.

Le livre "Allemaal willen we de hemel" est paru en néerlandais en 2008 et il vient d’être traduit en français sous le titre de "Nous voulons tous le paradis"; il convient à des collégiens et lycéens. Le lecteur écoute d’abord Rémi qui raconte que son frère Jeff, parti au Congo après le procès pour collaboration fait à son ami Ward, vient de mourir en cette année 1967.

L’ouvrage "Nous voulons tous le paradis" a pour autre narratrice Renée ; elle prend la plume en 1945 pour nous dire que son frère Jef est maintenant un héros de la Résistance et qu’elle s’inquiète pour Ward l’ami de ce dernier (dont elle était amoureuse) qui est parti de son village flamand pour combattre les Russes. Jef est un troisième narrateur, lui aussi s’inquiète du sort de Ward. Il y a aussi comme narrateur Martin Lenz de père allemand et de mère flamande, âgée de vingt ans il a été blessé dans les combats à Dresde ; derrière cette identité assez artificielle on devine Ward. On se trouve donc devant une construction originale où on fait alterner les récits de quatre narrateurs.    

Début 1943, un nouveau curé arrive dans le village. Il tient des propos aux jeunes gens pour les inciter à préparer une Flandre libérée de l’emprise wallonne dans une Europe où n’existerait plus le danger communiste en présence de militants de la Ligue nationale flamande qui eux aussi les incitent à partir combattre les Russes. Ce récit, où la place des dialogues est fort importante, permet de faire approcher les ressorts d’un discours qui prétendait faire des jeunes Flamands des instruments d’une émancipation d’une Flandre catholique en leur promettant qu’au service des armées allemandes ils feraient avancer cet objectif.      

Accessible jeunesse Aucune illustration

Zaynab

Note globale :

Par - 503 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :