Ecrire un avis

Spirou, L’espoir malgré tout. Première partie : Un mauvais départ

Spirou, L’espoir malgré tout. Première partie : Un mauvais départ
Dupuis 88 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Un discours sobre et percutant pour une période noire et vert-de-gris"

Cet album est présenté comme la suite du Journal d’un ingénu, publié par le même auteur Émile Bravo dans le journal Spirou puis en album en 2008. L’ouvrage avait été couronné par divers prix. L’action se passait à Bruxelles, fin août 1939, où des représentants de l’Allemagne nazie et du gouvernement polonais négociaient en secret afin de trouver un nouvel accord sur la ville de Dantzig (Gdansk aujourd’hui) et la région à l’ouest de cette cité qui était appelée le Corridor de Dantzig.   

L’album Spirou, L’espoir malgré tout continue à combler le trou biographique qu’est la période 1939-1945 pour le héros. Le dessinateur français Rob-Vel crée le célèbre groom  le 21 avril 1938, mais fait prisonnier il laisse, forcé par les évènements, pour quelques mois a tâche à Jijé auteur belge. En effet de 1940 à septembre 1943, ce périodique a continué à paraître ; c’est début octobre 1944 qu’il retrouve vie, sous le crayon de Jijé.   

On retrouve Spirou en janvier 1940 et on va le suivre jusqu’à la fin de l’été de cette même année. L’évolution du personnage Fantasio est des plus intéressantes ; mobilisé dans l’armée belge durant l’hiver 1939 et le printemps 1940 il déclare que le camp allié représente la civilisation et que les nazis sont les barbares, mais à la fin de l’année 1940 il devient progressivement un journaliste collaborateur au Soir et part travailler en Allemagne. Dans Le Groom vert-de-gris, un album très controversé sorti en 2009, avec un scénario de Yann, il était déjà journaliste au quotidien Le Soir qui était toujours la voix de l’occupant en 1942. On devrait donc le revoir à Bruxelles.   

On fait connaissance avec un couple dont le mari est un Allemand antinazi réfugié en Belgique avec sa femme polonaise, en Belgique, comme en France les Allemands seront internés mais outre-quiévrain seulement quand Hitler attaque la Belgique. Spirou s’inquiète pour son amie juive germano-polonaise  communiste repartie en URSS et c’est l’occasion de rappeler que Staline livra les communistes allemands, réfugiés en Russie, à Hitler après la signature du pacte germano-soviétique.

On suit Spirou et Fantasio sur les routes de l’Exode, peu après avoir franchi la frontière française à un endroit indéterminé, mais très  vraisemblablement dans un village du département du Nord, ils sont rattrapés par l’armé allemande.  Spirou est au chômage car le Moustic  hôtel a été victime d’une explosion, il devrait être reconstruit puisque toujours dans Le Groom vert-de-gris, on y retrouve Spirou au milieu de la Seconde Guerre mondiale. À moins que Bravo ne tienne pas trop compte du scénario de Yann…   

Les tensions attisées, par les Allemands, entre Flamands et Wallons sont évoquées ; les trois mouvements de jeunesse, sont cités à savoir celui ancien de l’Église catholique et ceux plus récents du VNV (Vlaams Nationaal Verbond) flamand et du rexisme. Toutefois, seuls les deux premiers sont prétextes à une représentation sur plusieurs pages. Par ailleurs le discours antisémite est constamment déconstruit et un personnage imite Mussolini en le rendant ridicule.  Adultes et collégiens feront une lecture un peu différente de cet album évidemment inaccessible à des moins de douze ans, selon nous.

idé cadeau

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 372 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :