Ecrire un avis

Angela Davis éternelle insoumise

Angela Davis éternelle insoumise
Oskar139 pages
1 critique de lecteur

Avis de Zaynab : "Dix établissements scolaires portent le nom d’Angela Davis en France dont six en Seine-Saint-Denis"

Rappelons que le nom d’une école est très exceptionnellement donné à un personnage vivant, or en 2023 Angela Davis est toujours parmi nous et fête ses soixante-dix-neuf ans.

L’éditeur Oskar présente une collection centrée sur des personnages féminins où l’on trouve notamment Rosa Parks, Harriet Tubman et Joséphine Baker. Angela Davis manifeste d’ailleurs son premier refus en prenant pour exemple Rosa Parks qui avait refusé d’être reléguée au fond d’un bus en raison de sa couleur de peau.

Jusqu’à l’âge de quinze ans, elle vit dans l’Alabama et quitte cet état du sud desAUS pour poursuivre des études secondaires à New York. À l’université elle a étudié le français et elle parle parfaitement cette langue.

Militante des droits civiques pour les noirs, elle adhère également au mouvement des Black Panthers.  Trois membres de ce dernier parti, lors d’une tentative d’évasion,  prennent en otage en août 1970 un juge californien ; celui-ci est tué prétendument par un des fusils qu'Angela Davis avait acheté deux jours avant cette mort selon l’auteure (en fait il reçoit une balle de la part des policiers et une de la part des membres des Black Panthers). Ceci nous vaut la reproduction de l’avis de recherche concernant cette dernière. On se réjouit donc, que pour une fois, on ait une illustration à l’intérieur de l’ouvrage dans cette collection.

Angela Davis Davis est devenu une fugitive et a fui en Californie puis à New York où elle a été arrêtée le 13 octobre 1970, par des agents du FBI. Une mobilisation d’intellectuels du monde entier a pris forme ; elle a finalement été reconnue coupable lors du procès mais a été libérée sous caution au bout de seize mois d’emprisonnement.  Un nouveau procès a eu lieu et elle a été reconnue non coupable de complicité dans la prise d’otages.

Un chapitre, sur une douzaine, raconte de façon succincte la vie de l’héroïne après ce second procès ; on y apprend qu’elle a été mariée trois ans avec un photographe. Elle a révélé être bisexuelle par la suite. Par ailleurs un mot est dit sur la mort en France durant l’année 2016 d’Adama Traoré et le décès quatre ans plus tard de Georges Floyd aux USA.

Accessible jeunesse Peu d'illustrations

Zaynab

Note globale :

Par - 635 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :