Ecrire un avis

Un Lorrain dans la tourmente

Un Lorrain dans la tourmente
Éditions du Belvédère257 pages
1 critique de lecteur

Avis de Octave : "Vous avez pu germaniser la plaine, mais notre cœur vous ne l’aurez jamais"

Voici, remaniées trente ans après, les notes prises par un jésuite combattant entre l’été 1917 et l’armistice. La première particularité de ce religieux est qu’il est de la Lorraine annexée en 1871 et francophile ; la seconde, est qu’il a appartenu à deux armées ennemies.

Il voit d’ailleurs dans le protestantisme la source de bien des mauvaises pensées qui influencent ce qui a de détestable à ses yeux dans l’esprit germanique. Le récit commence alors que comme presque tous ses compatriotes d’Alsace-Lorraine il est sur le front russe. Toutefois avec la paix que signe le gouvernement des soviets, il est envoyé sur le front ouest. Il murit son désir de désertion afin de laisser planer un doute sur celui-ci (en laissant croire au fait qu’il a été fait prisonnier) et c’est à la ferme de la Signy, au sud d’Arras, qu’il parvient à ses fins au mois de mai 1918. Il est à noter que les violents combats qui ont eu lieu lors de la Première Guerre mondiale dans cette zone de Puisieux ont été évoqués dans « Le Boqueteau 125″ et dans « Orages d’acier » par l’écrivain allemand Ernst Jünger. Après son passage chez les Anglais, il séjourne dans le département de la Loire puis s’engage dans la marine française. De la mobilisation au milieu de l’année 1917, Aloyse Stauder est infirmier mais il ne nous a pas livré de commentaires sur cette période, à une exception près (voir plus loin).

Après une préface intéressante de Jean-Noël Grandhomme qui a dirigé le mémoire de maîtrise de Pauline Guideman sur les mémoires d’Aloyse Stauder, suivent de cette dernière 70 pages destinées à éclairer le contenu des carnets de notre jésuite. Les mémoires couvrent 150 pages, y compris le rappel d’un crime commis par les soldats allemands à Rouvres-en-Woëvre, quand ils ont tiré le 24 août 1914 sur un jeune garçon de 14 ans réfugié d’Aix-Gondrécourt sous prétexte qu’il aurait été franc-tireur. La raison de ce rappel est qu’en avril 1919 Aloyse Stauder entre en contact avec la famille de ce dernier pour leur conter ses derniers instants auxquels il a assisté. Philippe Nivet dans La France occupée 1914-1918, paru chez Armand Colin en 2011 évoque ce massacre à l’initiative de l’infanterie bavaroise, composée très majoritairement de catholiques. Pauline Guideman fournit le texte intégral de la proposition de paix de Benoît XV du 1er août 1917; il faut l’en remercier car si de nombreux livres nous disent que son contenu hérissa les deux camps, il n’est qu’exceptionnellement possible de se faire son opinion personnelle sur l’esprit du texte.

Sans vouloir chercher chez l’auteur des inexactitudes, on remarquera qu’elle revient souvent sur le fait que les Alsaciens auraient été majoritairement protestants. Si du fait de l’histoire, en effet les 20% d’Alsaciens-Lorrains qui se disent évangélistes sont plus nombreux en Alsace que dans la Moselle d’aujourd’hui, ils n’ont jamais constitué plus de la moitié de la population dans cette région qui longe le Rhin (même avec l’appui de familles originaires de diverses régions de l’Allemagne). Par ailleurs, l’auteur se demande comment mesurer les sentiments francophiles de la population du Reichsland ; la réponse est très simple, quoiqu’indicative ; les statistiques des recensements indiquent combien se déclaraient de langue maternelle française : en 1900 ils sont 11% d’après un document que nous avons trouvé sur internet. Au-delà de ses quelques remarques se voulant plus éclairantes que négatives, cet ouvrage est un témoignage très intéressant dont la lecture est devenue compréhensible à tout un chacun grâce aux explications fournies par Pauline Guideman.

Octave

Note globale :

Par - 429 avis déposés - lecteur régulier

682 critiques
26/11/16
Colloque DRAC 2014: Prêtres et Religieux dans la Grande Guerre
https://www.youtube.com/watch?v=riWL2Pz-Xws
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :