Ecrire un avis

Silas Corey, Le testament Zarkoff 1/2

Silas Corey,  Le testament Zarkoff 1/2
Glénat 64 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Au service d'une femme infâme"

Voici le troisième volume d’une série, toutefois la mode est maintenant de créer dans la BD des cycles et il suffit d’avoir publié 2 tomes pour inventer un cycle 1 et on passe alors au cycle 2. Bref bien que l’on passe dans un second cycle, il sera difficile au lecteur d’entrer dans cet album sans avoir au minimum lu la présentation qui a été faire sur ce site des deux premiers volumes. Silas Corey, réformé suite à une blessure obtenue au milieu de la Première Guerre mondiale, s’est recyclé dans la profession de détective privé. Dans les deux premiers volumes il a réussi à faire échouer les tentatives de paix de Caillaux au grand plaisir de Clemenceau et de celui de la veuve Zarkoff (personnage de fiction, renvoyant au marchand d’armes Basil Zaharoff qui ne mourra en fait qu’en 1936). Pour un ancien journaliste de "L’humanité" de Jaurès qui a gardé un esprit de révolté, le client est souverain, mais il a pleinement conscience de ses contradictions, ce qui pèse habillement sur la tournure des évènements. L’action démarre à Paris où on fête l’Armistice dans les rues, on passe bien vite au Chabanais la plus célèbre des maisons closes de l’époque (le One Two Two n’ouvrant qu’en 1924). Une fois de plus (voir ce qui était dit dans les critiques des tomes 1 et 2), les auteurs tuent bien plus de personnages qu'ils ne se tuent pas en recherches historiques. Si le décor des murs du Chabanais a été repris de photographies prises du lieu sous l’Occupation, on est plutôt dans une ambiance de saloon américain matinée d’une tonalité thaïlandaise de fin du XXe siècle avec des filles en petite tenue dansant dans une cage. On retrouvera plus loin Marthe Richer (nom que prit réellement Marthe Richard après son mariage et jusqu’à son décès) qui sinon d’être, dans la vraie vie, une ancienne du Chabanais, est du moins une prostituée notoire de 1905 à 1907. Cette dernière est dans la BD au chevet de la veuve Zarkoff (pour le compte des services secrets français) qui confie au héros le soin d’aller rechercher son fils naturel né en en 1895 à Strasbourg d’un père lieutenant dans l’armée allemande. Voilà Silas Corey qui rentre clandestinement en Bavière à la recherche de Johan Zichler qui est passé dans le camp des insurgés et il semblerait que l’un des héritiers potentiels de la veuve Zarkoff (au cas où Johan Zichler décède) soit bien décidé à retrouver le fils avant notre héros. Toutefois Johan Zichler a eu le temps de se marier, il y a donc une héritière inattendue à ramener à Neuchâtel en Suisse où résidait la veuve Zarkoff. Une très belle puissance du graphisme se dégage, le décor est assez fouillé et les couleurs sont renouvelées. L'intensité dramatique est habilement dosée.

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations Plan chronologique

Xirong

Note globale :

Par - 383 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :