Ecrire un avis

Napoléon et la France

Napoléon et la France
Vendémiaire255 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Connue comme le houblon, grâce à Napoléon, la ville de Waterloo donne son nom à une bière"

Voilà un ouvrage qui propose treize pistes originales permettant de voir le personnage et les actions de Napoléon à travers des angles d’attaque originaux. Il s’agit ici du remodelage de communications faites par l’auteur à l’occasion généralement de colloques. Ainsi son premier texte "Prologue, brumaire : la Révolution est finie mais elle continue" est inspiré de l’intervention de Thierry Lentz, intitulé "Les consuls de la République : la révolution est fine", au colloque Terminer la Révolution de décembre 2001 au Musée de l’Armée.   

Après voir expliqué en quoi on peut dire que le Consulat est un hors-d’œuvre pour l’estomac affamé de Napoléon Bonaparte dans cette première étude, l’auteur passe en accord avec la chronologie à l’action de son personnage durant ce consulat, rappelant que même empereur Napoléon avait voulu se glisser dans la peau d’un actif Premier ministre, rejetant le modèle des rois qu’il considérait franchement (sic) globalement comme fainéants. Dans le troisième texte il réfléchit en quoi Charlemagne a été un modèle pour Napoléon.     

On voit ensuite comment notre personnage manœuvre pour se faire attribuer le titre d’empereur, ceci malgré l’opposition France de Carnot au Tribunat et plus timorée de nombres des parlementaires de cette assemblée. Les autres sujets permettent de répondre, adroitement dans un sens globalement favorable à l’œuvre de Napoléon, à des remarques critiques quand à certaines actions de l’Empereur.

On verra à travers les titres quels plaidoyers se dessinent : "Légitimités impériales", "Le grand ouvrage de la centralisation", "L’ordre par le droit", "La question économique", "La refonte du système judiciaire", "Du bon usage des beaux-arts", "Une dictature militaire ?", "Napoléon et Hitler", "Napoléon et les juifs : assimilation ou infamie ?".

Tenir compte des éclaircissements de Thierry Lentz ne doit pas empêcher certains lecteurs d’évaluer comme "globalement négatif" le passage au pouvoir de Napoléon, mais en évitant certaines assimilations blâmables. Ceux-ci pourraient vous dire en particulier que son coût pour la France en matière de démographie est des plus catastrophiques. Le déséquilibre entre  les mobilisables en Allemagne et en France est la conséquence directe des hécatombes de jeunes hommes français durant l’épopée napoléonienne. On appréciera l’index des très nombreuses personnes citées.

Pour connaisseurs Aucune illustration

Adam Craponne

Note globale :

Par - 618 avis déposés - lecteur régulier

618 critiques
27/05/17
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Du même auteur :
> Dans la catégorie Révolution et Empire (1789-1814) :