Ecrire un avis

Charles V, le Sage

Charles V, le Sage
Fayard909 pages
1 critique de lecteur

Avis de François S.F. : "Classique"

Françoise Autrand se fit connaître avec une belle biographie de Charles VI dit le Bien-Aimé puis le Fou, fils de Charles V. Elle se tourna ensuite vers ce père encensé par la plupart des historiens, et assez bien jugé parce que sa gouvernance fut placée entre deux règnes plutôt calamiteux, celui de Jean le Bon que beaucoup de ses contemporains louèrent et admirèrent pour son comportement héroïque sur le champ de bataille de Nouaillé-Maupertuis en 1356 mais qui oublièrent que ce comportement fut préjudiciable aux intérêts du royaume parce que Jean le Bon fut envoyé en captivité à Bordeaux puis en Angleterre, puis après Charles V celui désastreux de Charles VI, dont l'armée fut défaite à plate couture à Azincourt en 1415. Le règne de Charles V fut relativement court (1364-1380), tout comme sa vie (1338-1380). Il y avait nécessité à écrire une bonne étude sur le personnage et sur son action, mais nous constatons qu'elle se situe dans la lignée des ouvrages volumineux écrits antérieurement par Roland Delachenal, avec toutefois une différence notable : le portrait qui est donné de celui contre lequel Charles eut à lutter jeune homme, à savoir Étienne Marcel, nous paraît nettement moins caricatural que chez les devanciers de Françoise Autrand, mais il est incomplet et n'explique pas tout.
Et il en va ainsi de chaque épisode de la vie de Charles V. Ce qui donne au total un ouvrage classique et intéressant, mais il nous semble qu'il ne remet pas assez les choses en perspective et que l'occasion a été manquée de réévaluer ce règne avec la distance voulue. F. Autrand fait, reconnaissons-lui ce mérite, une analyse assez juste des caractères des principaux personnages et qui éclaire les situations et les mobiles des acteurs de l'histoire, et elle apporte ainsi beaucoup sur nombre de points. Il est dommage que son éditeur Fayard ne lui ait pas permis d'ajouter au texte son appareil de notes, ce qui eût été fort utile. Car Françoise Autrand n'a pas ménagé sa peine pour nous proposer ce portrait somme toute assez équilibré de l'homme et du roi Charles V, dans sa vie publique comme en son privé. De son penchant pour les beaux livres, et les livres savants mais aussi pour l'astrologie, elle rappelle qu'il ne faut pas faire qu'une affaire personnelle. Sa "librairie", terme qui renvoyait à notre mot bibliothèque, fut placée dans une des tours de la vieille forteresse de Philippe Auguste, finalement transformée en lieu de résidence (ce qu'avait été le Palais de la Cité jusqu'au 22 février 1358, jour où l'on assassina sous les yeux du jeune Dauphin Charles deux de ses conseillers, les maréchaux de Champagne et de Normandie, ce qui lui fit détester ces lieux auxquels il préféra son beau château de Vincennes) ne fut pas constituée que pour son usage personnel ; elle eut un usage politique, et ses conseillers et amis y eurent accès comme lui-même pour éclairer leurs décisions et leurs actions.
Je loue le travail de Mme Autrand pour sa beauté et sa profondeur, mais je déplore qu'elle n'ait pas poussé assez loin ses réflexions pour un faire un bilan plus complet et aussi plus balancé du règne de Charles V, qui laissa à son successeur une situation pas aussi bonne et facile que l'on a voulu le dire et que l'ont dit tous les biographes de ce roi. En relisant ce livre, tandis que je rédige un travail sur ce souverain, je vois d'autant mieux ce qui lui manque et j'aurai l'occasion de l'expliquer le moment venu.

François Sarindar
coup de coeur !

Pour connaisseurs Aucune illustration Plan chronologique

Note globale :

Par - 4 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :