Ecrire un avis

Saga de Relvinn

Saga de Relvinn
Astronome191 pages
1 critique de lecteur

Avis de Ernest : "L'arme principale des Varègues était une longue hache"

La Saga de Relvinn-aux-mains-d’Ambre est un ouvrage qui aurait appartenu à la bibliothèque personnelle de l’Islandais Árni Magnússon ; cettte dernière aurait brûlé à Copenhague en 1728. L’ouvrage aurait heureusement échappé aux flammes. Le récit, qui nous intéresse, aurait été écrit en deux versions ; l’une en langue norroise, l’autre en eklendais, une langue censée être parlée dans un espace entre la Prusse et la Pologne.

La vie de Relvinn se situerait à cheval sur les XIe et XIIe siècles et il part vers Kiev en compagnie des Varègues. C’est dans cette capitale des Rurikidesque le héros est baptisé. Cette dynastie, qui descend du prince varègue Riourik a donné une reine de France, à savoir Anne de Kiev épouse d’Henri Ier. Relvinn arrive à Constantinople où l’empereur Alexis utilise les Varègues pour hâter le départ vers l'Asie de la Croisade populaire, menée par Pierre l’Ermite, afin d’éviter que les croisés continuent leurs exactions.

  Illustration absente de l'ouvrage

« On le découvrira très vite, Relvinn est un homme grandement intelligent, au sens où il est particulièrement rusé. C’est cette qualité que l’auteur aura choisi de mettre en exergue, et c’est d’elle qu’il fait naître l’ascension sociale du personnage, même si elle provoque sa chute d’une certaine façon. On ne peut pas dire que Relvinn soit foncièrement sympathique ; le propos n’est pas là, encore moins à son époque : il est avant tout l’illustration du héros qui réussit parce qu’il a su déployer tous ses talents, même pour des desseins peu louables, et c’est en cela qu’il est exemplaire. » (page 6)

Bien d’aventures attendent le héros dans cette fiction qui a le grand mérite de rappeler que les Vikings explorèrent aussi l’Europe de l’est voir l'Asie centrale comme le suggère le contenu de la BD Sigurd & Vigdis. D’ailleurs Élisabeth, une sœur cadette d’Anne de Kiev, épousa Harald III de Norvège, qui, avant de devenir roi de Norvège et un des trois prétendants au royaume d’Angleterre en 1066 (avec pour rival Guillaume le Conquérant et Harold), fit parti de la garde varangienne de Byzance. Avec cette dernière il alla combattre au bord de l’Euphrate.  

Pour tous publics Aucune illustration

Ernest

Note globale :

Par - 239 avis déposés -

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur Les vikings .

> Dans la catégorie Bas moyen âge (1000-1492) :