Ecrire un avis

Jour J, 24. Stupor Mundi 1243 : Frédéric II est le dernier espoir de la chrétienté face aux Mongols

Jour J, 24. Stupor Mundi 1243 : Frédéric II est le dernier espoir de la chrétienté face aux Mongols
Delcourt 64 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Frédéric II, avec le pape en brouille, est mort dans les Pouilles"

Le sous-titre porte à confusion, en effet annoncer « 1243 : Frédéric II est le dernier espoir de la chrétienté face aux Mongols » laisse plutôt attendre un affrontement entre les troupes de l’Empereur romain germanique et celle des Tartares. Or il n’en est rien puisque nous suivons un moine qui a été chargé de proposer au khan une alliance contre les musulmans. En 1241 les troupes du roi de Hongrie ont été défaites et on s'attend à ce que les Mongols s'emparent de l'Italie du nord. La nouvelle de la mort du grand-khan Ogodai stoppe leur offensive.

La dimension historique est bien approchée en mettant en scène un membre de la secte des assassins et en évoquant la conquête progressive de la Chine par les Mongols. L’intrigue connaît certains rebondissements en jouant en particulier sur le rôle trouble et historiquement très artificiel d’une Chinoise qui revient avec le moine et un chevalier de Mongolie.

L’action permet de voyager  à travers l’immense empire mongol et la Sicile et la scène finale met en scène Frédéric II et Kubilaï s’emparant ensemble de Jérusalem. Frédéric II a  effectivement participé aux cinquième et sixième croisades alors qu’il était excommunié ; toutefois en 1243 l’empereur est en Italie. C’est d’ailleurs l’année où Innocent IV est élu pape. Le style graphique est élégant.

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 488 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :