Ecrire un avis

Fudafudak : L'endroit qui scintille

Fudafudak : L'endroit qui scintille
Ça et là 196 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Les Amis de Taiwan ne sont pas nombreux"

En 2011 l'auteure nous avait livré, à travers sa BD Formose, son vécu d'adolescente puis jeune adulte durant l'époque de transition démocratique dans les années 1990 sous le mandat présidentiel de Li Teng-hui qui s'échelonne de 1988 à 2000 (notons qu'en janvier 2017 il a fêté son quatre-vingt quatorzième anniversaire, selon le comptage occidental). Comme Li Kuang-hui (également retranscrit "Lee Guang-Hui") sous le nom japonais de Teruo Nakamura, Li Teng-hui servit dans l'armée japonaise durant la Seconde Guerre mondiale. Teruo Nakamura, est évoqué dans la BD Fudafudak: L'endroit qui scintille sortie en 2017. Né en 1919 Attun Palalin dans la tribu aborigène amis de Taiwan, il fut retrouvé en 1975 sur l'île très montagneuse de Morotai (situé entre la Nouvelle-Guinée et les Philippines) large de 1 800 km2. Ce n'est qu'à l'orée du dernier quart du XXe siècle qu'il apprit que l'armée nippone avait capitulé et que le Japon n'était plus en guerre.

Une bonne partie de la BD est consacrée à évoquer la vie des autochtones de Taiwan qui représentent aujourd'hui, avec un peu plus de 500 000 personnes, environ 2 % de la population formosane. Rappelons que tous les Austronésiens de l'Océan Pacifique descendent de tribus arrivées à Taiwan en 3 000 avant Jésus-Christ, les membres de celles-ci sont partis ensuite en direction des îles avoisinantes. Aujourd'hui leur mode de vie est menacé et il n'est valorisée qu'artificiellement pour des objectifs touristiques qui ne leur profitent guère et en plus ils paient les conséquences de la pollution ; la tribu aborigène Tao devant faire face en particulier à l'enfouissement de déchets nucléaires dans l'île des Orchidées.

Le titre de cet album Fudafudak est le nom indigène d'une plage paradisiaque de la côte Est, appelée "Sugihara" entre 1895 et 1945 sous la domination nippone, et nommée "Shan-Yuan" en langue nationale chinoise.  Li-Chin Lin, elle, est d'origine hakka (descendants de réfugiés chassés de la Chine du Fleune jaune vers 400 après Jésus-Christ) et holo (Chinois venus du Fujian à partir des années 1600). Le dessin crayonné de l'auteure porte bien l'esprit de reportage de cette bande dessinée où les décors sont remplis de détails significatifs. Notre titre est une allusion tant à la tribu indigène des Amis et au fait que les quelques pays, qui reconnaissant la République de Chine (nom du régime installé à Taipei sur l'îleTaiwan) et non la République populaire de Chine (capitale Pékin), sont surnommés "nos petits amis" par les Taiwanais. 

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 278 avis déposés - lecteur régulier

438 critiques
22/08/17
Une tribu aborigène célèbre la "Nuit des amoureux" lors de la fête des moissons. Vidéo là
http://www.boursorama.com/actualites/taiwan-une-tribu-aborigene-celebre-la-nuit-des-amoureux-1a24c95c142362fb1b027010249b7fd8
438 critiques
26/08/17
Dans un parc situé à quelques encablures d'un mausolée consacré à l'ancien dirigeant nationaliste, plus de 200 statues de l'ancien leader nationaliste Tchang Kaï-chek devenues indésirables ailleurs.
http://www.huffingtonpost.fr/2017/08/25/a-taiwan-253-statues-dun-personnage-controverse-regroupees-dans-un-seul-parc_a_23179547/
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :