Ecrire un avis

Liban, la guerre sans fin

Liban, la guerre sans fin
Plon 149 pages
1 critique de lecteur

Avis de Benjamin : "Le Liban est un rêve traversé de cauchemars"

Le Liban compte actuellement comme réfugiés ou descendants de réfugiés un million et demi de syriens et cinquante mille Irakiens, environ deux cent cinquante mille gens viennent de pays africains ou asiatiques pour occuper des emplois de domestiques ou d’ouvriers peu qualifiés, plus de quatre cent mille personnes d’origine palestinienne pour quatre millions et demi de nationaux libanais.

Ailleurs qu’au pays de cèdre, de part le monde plus de dix millions de gens ont une origine libanaise, l’auteur rapporte la rumeur, sans la qualifier de fausse (ce qu’internet permet de comprendre) que Fidel Castro aurait aussi des origines en partie libanaises. On rajoutera personnellement que depuis les débuts de la Ve république une demi-douzaine de députés français étaient bien issus de parents du pays du cèdre et que plusieurs chanteurs hexagonaux ont du sang  libanais ou ont passé une partie de leur enfance au Liban (comme Guy Béart qui est d’origine juive).

Situation en 2017. Cette carte n'est pas dans le livre.

Cet ouvrage nous donne non seulement des chiffres sur par exemple le poids réel aujourd’hui des communautés, le nombre de 150 000 morts et 17 000 réfugiés pour l’ensemble des conflits qui ont agité le pays depuis son indépendance mais aussi fait le point sur la situation actuelle du pays. Cela entraîne à développer longuement autour du Hezbollah chiite, des problèmes liés au catalogage des Libanais en confessions (en particulier sur les conséquences pour les héritages, mariages et divorces) et les tentatives d’y échapper, plus l’originalité de l’arabe parlé au Liban (sorte de sabir franco-anglo-arabe) et le dynamisme retrouvé de l’étude de la langue française. On est donc ici face à un très bon Que sais-je sur le Liban du XXIe siècle, ce dernier étant éclairé bien entendu par le poids très lourd des traditions.  On apprécie les dix-neuf pages qui présentent les dates évoquant l’évolution politique du pays entre 1916 et 2016, même si on peut regretter que si peu soit dit sur l’époque française (impasse par exemple sur le fait qu’un président de la République libanaise est élu dès 1934). 

Pour connaisseurs Aucune illustration

Benjamin

Note globale :

Par - 292 avis déposés - lecteur régulier

292 critiques
27/08/17
Figurer la guerre civile libanaise. : Le cinéma de Jocelyne Saab (1975-1990)
https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01574325/document
616 critiques
16/10/17
Élias Atallah, l’initiateur de la première résistance contre Israël
https://www.lorientlejour.com/article/1078429/elias-atallah-linitiateur-de-la-premiere-resistance-contre-israel.html
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :