Ecrire un avis

Marie Stuart

Marie Stuart
PERRIN285 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Marie Stuart reine maudite"

Cet ouvrage est paru à l’origine chez Hachette en 1967 sous le titre L’Affaire Marie Stuart. Les avis des contemporains de Marie Stuart étaient toujours tranchés et les biographies qui en découlèrent ultérieurement tombèrent parfois dans une fascination pour le destin de cette femme. Celle-ci fut reine de France (entre 1559 et 1560, en tant qu’épouse de François II) mais surtout reine d’Écosse quasiment de sa naissance (elle est l’héritière de son père Jacques V, dernier roi à avoir comme langue maternelle le gaélique, qui meurt du choléra lorsqu’elle a huit jours).

Sa mère Marie de Guise (fille de Claude de Lorraine compagnon de François Ier et sœur de François Ier de Lorraine qui gouverne la France durant le court règne de François II) joue un rôle primordial dans l’administration du royaume d’Écosse jusqu’au retour définitif de cette dernière dans son pays d’origine. qui meurt du choléra lorsqu’elle a huit jours).

Le choix du catholicisme par Marie Stuart est du à l’influence sur elle en France d’Antoinette de Bourbon-Vendôme, épouse de Claude de Lorraine. Marie Stuart s’appuie d’abord pour gouverner, à son retour, sur son demi-frère protestant James Stuart. Toutefois ce dernier se révolte en 1565 après la célébration  du mariage entre la reine  et Lord Darnley, né Henry Stewart. Marie Ière l’épouse par amour, mais celui-ci épris de pouvoir, se révéla alcoolique, débauché et colérique. Il  prit, en matière de gouvernement, le pas sur sa royale épouse et souveraine. Avec une complicité plus ou moins grande de la reine, et à l’instigation du comte de Bothwell, Lord Darnley meurt dans de tragiques circonstances.

Elle a connu le comte de Bothwell à la cour de France en l’automne 1560 et ce dernier devient son époux deux mois après la mort de Lord Darnley.  Cet évènement entraîne en 1568 une insurrection nobiliaire qui force Marie à abdiquer en faveur de son fils âgé d’un an (il a pour père Lord Darnley).  Elle s’enfuit en Angleterre où Élisabeth Ière la fait emprisonner puis l’assigne à résidence ; Élisabeth Ière considère les prétentions de Marie au trône d'Angleterre comme une menace aussi en 1586 elle se voit condamnée à mort pour complot et meurt décapitée au début de l’année suivante. 

Le fils de Marie Stuart et de lord Darnley fut le premier roi du Royaume-Uni puisqu’il régna tant sur l’Écosse que sur l’Angleterre et l’Irlande ; il fut élevé dans la foi calviniste écossaise et épousa une princesse danoise luthérienne.  Cependant Philippe Erlanger émet des doutes sur la légitimité de ce dernier, non seulement par rapport au père mais en raison d’une possible substitution d’enfant, argumentant par la découverte en 1830 du squelle d’un enfant, enveloppé dans des langes marqués su monogramme des Stuart, dans une boiserie du château d’Édimbourg  (voir à ce propos https://www.histoire-et-secrets.com/les-stuart-devaient-ils-regner-sur-langleterre/ ). On apprécie les nombreuses illustrations proposées dans cet ouvrage.

Pour tous publics Quelques illustrations

Adam Craponne

Note globale :

Par - 734 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :