Ecrire un avis

Lettres de Chine à sa famille 1698-1721

Lettres de Chine à sa famille 1698-1721
Mercure de France290 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Des jésuites en Chine à l’avant-garde d’une christianisation sabotée par le Pape"

C’est à l’âge de près de vingt-cinq ans que  Jean-François Fouquet met les pieds en Chine ; ce jésuite est né à Vézelay en 1665. Il débarque à Xiamen dans le Fujian ; c’est dans cette province côtière et dans le Jiangxi  limitrophe et plus à l’ouest qu’il reste jusqu’en 1711. Il séjourne à Pékin pour enseigner les mathématiques et l'astronomie, ceci jusqu’en 1720. Il ne revient en France que deux ans plus tard, car il a attendu longtemps à Canton un bateau qui pouvait le ramener.

Les lettres présentées ici ont été conservées dans la famille jusqu’à ce jour, elles s’échelonnent de 1698 à 1721. Elles permettent de découvrir tant une vie quotidienne des Chinois que la cour de l’empereur Kangxi (qui régna de 1661 à 1722, donc sur une large période où la France avait pour souverain Louis XIV) ou la question de la Querelle des rites qui se traduit par la condamnation papale d’intégrer le culte des ancêtres en Chine aux pratiques religieuses chrétiennes. Notons qu’en 1939, le Pape Pie XII revient sur cette interdiction. Malheureusement l’ouvrage The Question of Hu, paru en 1987 sous la plume de Jonathan D. Spence, n’a jamais été traduit en français ; il raconte le destin tragique de Hu un Chinois, que Jean-François Fouquet avait emmené avec lui en Europe.

Pour tous publics Aucune illustration

Xirong

Note globale :

Par - 419 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :