Ecrire un avis

La Grande Guerre de Charlie, volume 2

La Grande Guerre de Charlie, volume 2
Delirium112 pages
2 critiques de lecteurs

Avis de Octave : "La Somme de souffrances"

                         Le premier volume de La Grande Guerre de Charlie est paru en 2011,  le troisième tome date d'octobre 2012. Cette série montre bien le fossé qui sépare généralement les gradés et des hommes de troupe mais il y a des caractères très positifs dans les deux groupes au moins dans ce volume-là. Ceux qui sont les plus systématiquement sont les sous-officiers ou ceux qui l'étaient avant de passer lieutenant ou capitaine. Le dessin porte de nombreux détails de l'environnement et les personnages ont un contour très réaliste. Ces aventures fictives sont construites à partir de nombreux faits précis et une partie d'entre eux est évoquée à la fin du volume. Quatre reproductions de pages de couverture de la revue Battle en couleurs (où sont parues à l’origine ces aventures) suivent.  

                        Le second tome couvre l'été et le début de l'automne 1916. Les nombreuses offensives massives de la bataille de la Somme se prolongent par des coups de main jusqu’au début septembre. Alors on revient à la tentative de faire bouger le front sur une bonne longueur, avec la présence des chars pour la première fois dans l’histoire, qui à l’état de prototype ne sont pas très efficaces. Un soldat anglais pense que ces tanks vont lui permettre de se faire réformer en se faisant empoter une partie de la jambe par l'un d'entre eux. Un lieutenant britannique est accusé de lâcheté face aux troupes allemandes; il doit passer devant le peloton d’exécution. Le refus de Charlie de participer au peloton d'exécution réuni pour le mettre à mort entraîne ce dernier vers diverses punitions.  Ce second tome peut s'aborder sans pour autant avoir lu le premier car une page de résumé situe bien les actions principales du premier volume. 

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Octave

Note globale :

Par - 429 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Avis de Alexandre : "La Première Guerre mondiale vécue en 1916 sur la Somme par les troupes britanniques"

La Guerre dans la BD de Mike Conroy, parue en 2011chez Eyrolles, annonce que Charley’s war est une série de référence pour la BD de guerre. De 1979 à 1985 Charley’s war paraît dans la revue hebdomadaire Battle. Les traductions en français de cette série (sous le titre de La Grande Guerre de Charlie) devraient rassembler les dix volumes traitant de la Grande Guerre ; les quelques épisodes abordant la Seconde Guerre mondiale étant exclus du projet éditorial pour le moment. Seules quelques pages avaient été publiées entre 1982 et 1986 dans les magazines français de petit format Bengali et Pirates. Le premier tome de La Grande Guerre de Charlie est paru en 2011 et il a été très bien reçu par les amateurs de BD historique et avait été retenu pour la sélection officielle du festival d’Angoulême de 2012 ; le troisième tome est pour octobre 1912. Le contenu de cette série insiste sur le fossé qui sépare les perceptions du conflit des officiers et des hommes de troupe mais il y a une palette de caractères dans chacun de ces ensembles. Le trait du dessinateur est très réaliste et le décor est très fouillé.

Dans le premier tome le héros s’engage en trichant sur son âge (annonçant 18 au lieu de 16 ans) et il arrive sur le front à la veille de l’offensive de la Somme. Cette bataille de la Somme qui débute à l’été 1916, est pour les Anglais l’équivalent de la bataille de Verdun du point de vue mémoriel. D’ailleurs la première a pour objectif, en faisant attaquer pour l’essentiel des Britanniques, de soulager la pression sur Verdun. Le second volume couvre la période d’août à la mi-octobre 1916. Les offensives successives trouvent un prolongement dans des coups de main jusqu’au début septembre où une action d’ensemble est lancée avec une utilisation des chars pour la première fois dans l’histoire (mais à l’état de prototype leur action n’est pas déterminante). Le récit du désir d’un soldat de se voir mutilé en se faisant volontairement écrasé la jambe par un char pour être réformé vient à propos pour nous rappeler cet emploi des blindés. Les attaques des Alliés cessent à la fin de novembre devant l’ampleur des pertes (270 000 pour les Anglais et les Français et d’autre part 30 000 de plus pour les Allemands). Des épisodes au contenu très poignant se succèdent. Un lieutenant est fusillé pour lâcheté face à l’ennemi et le refus du héros de participer au peloton d’exécution lui fait connaître des punitions d’une rare violence partiellement nouvelles. On remarque trois pages d’introduction et quinze pages de commentaires pour expliquer chapitre par chapitre les sources d’inspiration et les aspects plus généraux de points abordés dans le récit. Quatre reproductions de pages de couverture de la revue Battle en couleurs dans un dossier de cinq pages sur cet hebdomadaire se trouvent à la fin de l’ouvrage. Ce second album peut se lire de façon autonome d’autant plus aisément qu’un résumé d’une page relate les actions principales du premier tome.

Alexandre

Note globale :

Par - 367 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :