1914, le destin du monde, de Max Gallo : avis et résumé critique de Benjamin


Ecrire un avis

1914, le destin du monde

1914, le destin du monde
XO EDITIONS368 pages
1 critique de lecteur

Avis de Benjamin : "L’année 1914 au Gallo? Plutôt oh trop!"

Outre un prologue qui évoque les réactions de personnalités dans les jours qui précèdent ou suivent immédiatement la déclaration de Guerre et une épilogue, le livre est divisé en sept parties chronologiques couvrant au moins une durée de 17 jours (28 juin au 15 juillet) et au plus trois mois plein (début septembre à fin novembre 1914).

Dans le prologue, on est surpris de voir que la clairvoyance de Jaurès était rejointe par celle de Lyautey (qu’idéologiquement presque tout opposait). Ce dernier déclara le 27 juillet à Casablanca : « Ils sont complètement fous ! Une guerre entre Européens, c’est une guerre civile, la plus monumentale ânerie que le monde ai jamais faite ». 

La particularité de cet ouvrage est de faire une large place à des témoignages issus de textes écrits le soir même sur des carnets ou de souvenirs abondent du côté français, certains ont des auteurs qui deviendront célèbre comme le général de Gaulle. D’autres sont cités sans mention de leur auteur, tandis que d’autres nous connaissons certes le rédacteur, mais ni le type de document (courrier, carnet, souvenirs, article de journal …) ni la référence. Ainsi à la page 210 aimerait-on savoir en quelles circonstances le sous-lieutenant Allard-Méeus écrit l’extrait de poèmes présenté et qui en a connaissance :

« Le sabre au poing avec du chic et de l’audace

Reprendre en galopant la Lorraine et l’Alsace (…)

Puis voir danser, nous en montrant fort aises

Les femmes de Berlin sur des valses françaises ».

Le texte complet est très long et nous nous contenterons d’ajouter deux vers manquant au milieu de l’extrait donné par M. Gallo :

« Parer chaque riposte avec un bel écart

Mettre notre élégance à les vaincre…avec art ! »

 

Wikipedia nous apprend que Jean Allard-Méeus est membre de l'Action française et qu’il est selon la légende celui qui incita les nouveaux saint-cyriens qui l'entouraient à prêter le serment de monter aux tout prochains combats, "en casoar et gants blancs". Le général Humbert, major de la promotion de Montmirail, à laquelle appartenait Allard-Méeus, indiquera bien après-guerre que cette anecdote a été inventée (ajoutons personnellement que Maurice Barrès la popularisa largement), d’ailleurs à l’insu même de Jean Allard-Méeus mort pour la France fin août  1914.  On est surpris que Max Gallo la fasse pour authentique (page 182).

Ne pas citer précisément ses sources a l’avantage de donner l’illusion au lecteur non spécialiste de l’abondance des témoins convoqués, alors que les mêmes (avec parfois le même document où sont pris deux extraits différents) sont appelés successivement de manière anonyme puis en leur nom. Il en est justement ainsi de Jean Allard-Méeus présenté une fois simplement comme un sous-lieutenant, sans précision de son patronyme pour une douzaine de mots tirés d’un autre poème que celui que nous venons d’évoquer :

« (…) Soldats de notre illustre race (…) Dormez par-delà la frontière, vous dormirez bientôt chez nous ».

Plutôt que huit pages consacrées à l’œuvre incommensurable de Max Gallo, on aurait préféré qu’il demande sur les mêmes huit pages à ses documentalistes de lui faire la liste des sources qu’ils avaient utilisés. Bref l’ouvrage est très grand public, il est abordable par des lycéens car il tient pour l’essentiel du récit factuel au jour le jour.  On se doute que nombre de lecteurs accrocheront à ses pages car l’ensemble est d’une grande fluidité et certains aspects redondants les aideront à mieux ancrer diverses atmosphères. À ce propos l’auteur fait bien de rappeler que :

« On a vu des patrouilles de uhlans et de "hussards de la mort" ces cavaliers prussiens vêtus de noir, portant une tête de mort et des tibias croisés sur leur bonnet de fourrure, au lieu-dit Gonesse, à 17 kilomètres de Paris ».

Pour tous publics Peu d'illustrations

Benjamin

Note globale :

Par - 262 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :