Ecrire un avis

Tombouctou à tout prix: Récit d’une passion pour le Mali

Tombouctou à tout prix: Récit d’une passion pour le Mali
L’Harmattan145 pages
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "Honni soit qui Mali pense!"

Le diplomate malien Moussa Cissé livre là son amour pour une ville, située sur les rives du fleuve Niger, qui est surnommée "la ville aux 333 saints" ou "la perle du désert". C’est une cité qui compte une moyenne de 14 jours de pluie par an. Elle est vraiment entrée dans l’histoire avec la construction entre 1325 et 1327 de la construction de la Grande Mosquée Djingareyber à l’initiative de Kanga Moussa, dixième souverain de l’Empire du Mali. De plus il décrit Djenné et le pays dogon.   

L’ouvrage va faire des malheureux en Charente-Maritime et dans les Deux-Sèvres puisqu’il révèle que René Caillié n’est pas le premier français à pénétrer et à sortir vivant de Tombouctou. Rappelons que ce dernier était un des membres da l’équipage de La Loire, un bateau qui accompagne La Méduse vers le Sénégal en 1816 mais ce n’est que lors d’un autre voyage de la France vers l’Afrique qu’il pénètre à Tombouctou en avril 1828. Par contre les Vendéens vont y gagner une gloire de plus, puisque d’après notre auteur Paul Imbert, originaire des Sables-d’Olonne, arrive à Tombouctou le 28 mars 1618 qui, en tant qu'esclave d’Ammar el Feta le sultan saadien (son royaume a pour capitale Marrakech) qui se rendait là pour tenter d'y rétablir son autorité. D’ailleurs le premier Européen à visiter la ville et à en ressortir vivant est un Italien Benedetto Dei, il fit ce voyage en 1470.

L’auteur nous évoque les conditions de ses divers séjours dans cette ville, tout ce qui a pu se passer de remarquable dans cette cité, ainsi que le rayonnement que le nom de Tombouctou a pu avoir à l’étranger. Il rappelle les atteintes au patrimoine de Tombouctou dus à l’occupation en 2012 de la ville par les intégristes musulmans d’Ansar Dine. L'intervention de l'armée française a permis de chasser ces derniers fin janvier 2013. Il donne nombre d’informations sur les manuscrits qu’il a contemplés comme visiteur dès 1999, ces derniers sont à pour partie préislamique et les plus anciens remontent au XIIe siècle. Ils touchent les domaines du droit, de l’histoire, de l'astronomie, de la musique, de la botanique… La majorité sont écrits en arabe, mais certains sont en langue peul.  

Pour connaisseurs Aucune illustration

Alexandre

Note globale :

Par - 333 avis déposés - lecteur régulier

233 critiques
23/05/17
A l’occasion de la Journée Mondiale de l’Afrique, sera en accès libre pour tous de 10h à 19h le jeudi 25 mai 2017 l’exposition "Trésors de l’islam en Afrique. De Tombouctou à Zanzibar". Institut du monde arabe 1 rue des Fossés St Bernard 75005 Paris
621 critiques
10/08/18
Yuder Pacha, ancien esclave et conquérant des routes d’or transsahariennes

...Suite : https://www.yabiladi.com/articles/details/67853/histoire-yuder-pacha-ancien-esclave.html
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur Le Mali .

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :