Ecrire un avis

Egon Schiele

Egon Schiele
Glénat56 pages
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "Avec Egon, on fait gone qui est employé dans le sens de mort"

Egon est mort à 28 ans, d'où notre titre. La BD Egon Schiele de Xavier Coste évoquait l’ensemble de la vie du peintre en question des années 1910 à 1918, c’est-à-dire jusqu’à son décès du fait de la grippe espagnole (ce fut le cas aussi la même année pour les mêmes raisons avec Apollinaire).

Ici le récit est centré sur le procès qui lui est fait de détournement de mineure en 1912, accusation qui semble fabriquée à partir d’un fait réel à savoir que la jeune fille de 15 ans avait posé nue pour lui. Sa production à dimension érotique ne plaisait pas à certains, surtout quand dans la très catholique Autriche-Hongrie on suggérait que la chasteté n'était pas de mise dans le clergé (voir la couverture) et on peut imaginer que l’affaire fut montée de toute pièce.  

L’idée est de montrer que le juge qui l’accable est un pervers sexuel ce qui est évidemment une donnée totalement fictionnelle.  Le récit nous permet de rencontrer à Vienne des personnages comme Sigmund Freud, Stefan Zweig et Gustav Klimt. Le graphisme flirte un peu avec la caricature. Le dossier documentaire rappelle que si cet artiste ne s’exprima qu’entre ses 16 et ses 28 ans, sa production fut très conséquente et aux sources de l’expressionisme.

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Alexandre

Note globale :

Par - 358 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :