Ecrire un avis

La nuit de l’empereur : Les vieilles moustaches

La nuit de l’empereur : Les vieilles moustaches
Grand Angle48 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "En Ukraine Napoléon fait crédit à Siméoni comme sosie"

Rappelons  à ce propos qu’un certain chanteur est issu d’un père né en Ukraine… La couverture de "La nuit de l’empereur : Les vieilles moustaches" aurait gagné à signaler qu’il s’agit du tome 1, d’un dyptique,  ce que fait par contre la page de garde. " Les vieilles moustaches" est à peu près synonyme de "grognard".

L’action se situe en Russie en 1812 mais on a un feedback sur les Guerres de Vendée. En effet le sergent affecté à la protection de l’empereur est un ancien compagnon de Charrette, qui selon le récit a vu sa famille massacrée aux Lucs-sur-Boulogne en Vendée départementale le 28 février 1794. L'attaque sangunaire de ce jour,  est sujette à débat chez les historiens. Ceux, qui ont visité l’Historial de Vendée, savent qu'il s’agit de cet espace-là.                

Le parti pris est ici de présenter Fouché et de méchants jacobins prêts à faire disparaître Napoléon ou à le retenir pour qu’il abdique, en profitant des difficultés que connaît l’Empereur en Russie (et aussi en Espagne peut-on ajouter). Les historiens évoquent d’ailleurs le complot du général Mallet, un Franc-Comtois qui dans la nuit du 22 au 23 octobre 1812 annonce la mort de Napoléon en Russie et la formation d’un nouveau gouvernement.  Ce coup d’État provoque la colère de Napoléon Ier, non par l’importance relative des conjurés mais parce qu’aucun dignitaire impérial résidant à Paris, n’a eu l’idée de crier "Napoléon est mort. Vive Napoléon II", ce qui marque la faiblesse de l’acceptation d’une dynastie bonapartiste. Il faut aussi savoir que Fouché avait été démis en 1810 de ses fonctions de ministre de la police pour avoir comploté avec Talleyrand, alors que des rumeurs de la mort en Espagne de Napoléon couraient à Paris, il s’agissait en 1809 de confier la régence à Joséphine  afin de pouvoir négocier la paix avec l’Angleterre.

Le scénariste invente un sosie à Napoléon, celui-ci remplace pour certaines tâches officielles Napoléon, mais il est enlevé par des jacobins. Il rajoute à cela une amazone polonaise la comtesse Danilova, dame de compagnie de la princesse Marie Waleska (qui donne un fils à Napoléon). Toutefois on sent que face à un royaliste repenti et une guerrière de Varsovie, cosaques et jacobins seront mâtés dans le second volume. Le graphisme est d’un grand classicisme en matière de BD historique, globalement on est dans les couleurs sombres porteuses d’une suite d’évènements dramatiques.

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 404 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :