Ecrire un avis

Le docteur Herbeau

Le docteur Herbeau
Marivole275 pages
1 critique de lecteur

Avis de Benjamin : "Le Limousin en Restauration c'est aussi du Massepain de Saint-Léonard"

Jules Sandeau est né à Aubusson dans la Creuse en 1811, il est le fils d’un percepteur des impôts et suivra son père à La Châtre où ce dernier est nommé vers 1820. En 1825 il est au collège royal de Bourges (les lycées ont perdu leur nom à la Restauration).   

Jules Sandeau en 1830 rencontre Aurore Dudevant avec laquelle il entretient une liaison et ils réalisent ensemble un roman"Rose et Blanche, ou la Comédienne et la religieuse", publié en 1831 sous le pseudonyme de Jules Sand. L'origine de la dernière partie du pseudonyme de George Sand vient de là, Jules Sandeau écrira plus tard en reconnaissant son talent: "Elle m'a pris le sang et m'a laissé l'eau". Il est conservateur de la Bibliothèque Mazarine en 1853 puis bibliothécaire du palais de Saint-Cloud en 1859. Romancier et auteur dramatique, il fut le premier romancier élu à l'Académie en 1858, Victor Hugo l’avait été en 1841 mais il était alors poète et auteur de pièces.

Son œuvre la plus connue "Mademoiselle de la Seiglière", est un hymne à la réconciliation et l’alliance entre les familles enrichies sous la Révolution (en particulier par l’achat des biens nationaux) et les descendants des lignées nobles. L’auteur peint des notabilités qui essaient de garder les apparences face aux évolutions générales de la société et aux malheurs individuels.

Avec  "Le docteur Herbeau", on approche l’évolution du métier de médecin dans les petites villes, ici Saint-Léonard en Limousin sert de cadre à l’intrigue. Sous la Restauration la cité de Saint-Léonard-de-Noblat approche les six mille habitants. L’ouvrage se clôt avec l’annonce de la Révolution de juillet, on est donc en 1830. Le couple central est composé d’une riche héritière orpheline de parents nobles et d’un nouveau riche M. Riquemont. Cet homme aux mœurs vulgaires, mais aux ambitions politiques dans le camp libéral et anticlérical (on pointe d’ailleurs dans ce roman la naissance de notabilités désirant renforcer leur prestige social, grâce à des fonctions électives) n’a aucune attention pour son épouse, née Louise de Marsanges, aussi cette dernière se confond dans un amour platonique et mutuel avec Aristide Herbeau le docteur de la cité. M. Riquemont entend bien profiter de l’installation d’un nouveau médecin dans la ville, pour se passer des services du vieux docteur. Par ailleurs le fils d’Aristide Herbeau a terminé ses études à la faculté de médecine de Montpellier. Vers quel nouel équilibre relationnel se dirige-t-on ?  

Pour tous publics Aucune illustration

Benjamin

Note globale :

Par - 342 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :