Ecrire un avis

À la dérive

À la dérive
Casterman76 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Revenus des USA, ils s’acoquinent logiquement à Paris avec des apaches"

Papillon, surnom de Henri Charrière, est le bagnard évadé de Cayenne le plus connu. C’est d’ailleurs un des derniers puisqu’il quitte la Guyane française le 18 au 19 mars 1944, alors que le bagne est définitivement fermé en 1946. Le contenu du livre de ses aventures est largement inspiré des évasions réalisées par d’autres. En 2006 " L'Homme qui s'évada" chez Actes sud reconstitue le séjour (de 1913 à 1927) au bagne et l’évasion de Camille-Eugène Dieudonné (accusé à tort d’être un des membres de la bande à Bonnot qui sévit en 1911 et 1912).

Ici Xavier Coste se penche sur le passé d’Eddie Guerin, irlandais d’origine, dont la belle remonte à 1905 ; ce dernier est né semble-t-il vers 1861et mort à 80 ans à Bury dans le Lancashire. Revenu en Angleterre, il n’est pas extradé en 1907 car, d’après une information prise sur internet, il aurait avancé qu’il pouvait se réclamer de nationalité canadienne.

Arrivent à Paris en 1903 Eddie Guerin, son amante Chicago May (née aussi au pays du trèfle) et des complices pour un casse à la succursale parisienne de l'American Express. En fait, le scénariste transpose la scène en 1910 au moment où Paris est sous les eaux. Le récit commence par donc la vision que pouvait la capitale française dans ces conditions particulières. Une petite vingtaine pages proposent en action tant en Guyane française que hollandaise, mettant largement en scène l’évasion romancée du héros avec d’autres bagnards. Huit pages documentaires, avec une reprise en dessin de document d’époque, et un texte peu abondant montrent la plus célèbre inondation que connaît Paris sous la Belle Époque.

Graphisme et couleurs renvoient bien cette période, les tailles et formes des vignettes varient (on a même ponctuellement une seule image par page). Dans le tome second le héros retrouvera Chicago May, qui dans cette fiction a échappé à la police française, grâce à la discrétion d’Eddie Guérin. Autour du bagne, on lira l’album de BD "Paco Les Mains Rouges - tome 1" sorti fin 2013 chez Dargaud.

Chicago May pratique le plus vieux métier du monde, si l'on peut appeler cela une profession. Aussi on évitera de confier cet album à des moins de onze-douze ans.
coup de coeur !

Pour connaisseurs Beaucoup d'illustrations Plan chronologique

Xirong

Note globale :

Par - 466 avis déposés - lecteur régulier

662 critiques
11/02/15
Un journal suisse annonce en janvier 1941 la mort d’Eddie Guerin, en évoquant ce qui l'a fait connaître http://doc.rero.ch/record/96030/files/1941-01-17.pdf
662 critiques
11/02/15
"Le petit journal" illustre et commente l'évasion d’Eddie Guerin http://cent.ans.free.fr/pj1906/pj80920051906b.htm
52 critiques
11/02/15
Le lien que vous indiquez vers le journal suisse, est passionnant. Les publicités et petites annonces de l'époque sont fascinantes !
662 critiques
11/02/15
Sur Chicago May, voir
http://1erchapitre.over-blog.com/article-l-histoire-de-chicago-may-45924124.html
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :