Ecrire un avis

Charles de Foucauld

Charles de Foucauld
Triomphe 47 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Il y a toujours plus de Juda que de martyrs"

On est là dans la BD hagiographique pour les jeunes qui soutient l’intérêt du lecteur en glissant quelques anecdotes, plus ou moins légendaires, très habilement mises en scène. Cette superbe bande dessinée avait été publiée pour la première fois en 1959 dans Spirou. Afin d’avoir des couleurs moins vintages, il a été fait une légère révision de ces dernières.

Le récit alterne les moments comiques, dramatiques et mystiques. L’ouvrage fait l’impasse sur l’enfance du personnage. Il ne le précise pas mais à Saint-Cyr, il a pour compagnons de bringue Philippe Pétain. Par contre est mis en scène le marquis de Morès, toutefois j’ai bien failli ne pas le comprendre car il apparaît sous le nom de de Vallombrosa ; ce dernier est tué à la frontière de la Tunisie et de la Libye en 1896.

Envoyé en Algérie comme officier du 4ème Chasseurs d’Afrique, il parcourt le Maroc de juin 1883 à mai 1884 sous l’identité d’un rabbin. Le récit permet d’en apprendre un peu plus sur la condition des juifs au Maroc avant la période du protectorat. Même s’il semblerait que ce n’est pas une mission d’espionnage, les renseignements qu’il ramène aideront les armées françaises lors de la conquête de ce pays.

  

Il entame ensuite un lent cheminement spirituel et choisit de devenir religieux, ce qui le conduit quelques années plus tard dans un monastère en Syrie (alors possession ottomane). On sait qu’il est au Sahara à Tamanrasset à partir de 1905 où il retrouve l’officier Laperrine (qu’il avait connu à Saint-Cyr). Il sympathise avec le chef touareg Moussa Ag Amastan (et non Amastane) qui reste du côté des Français lorsque se produit la révolte touarègue de 1916-1917. Un Touareg connu de Charles de Foucauld permet, non à des  Senoussistes mais à des pillards venus de Libye, d'investir le fortin. Le Père de Foucauld n’est pas mort en martyr en vérité le 1er décembre 1916 et le jeune garçon qui le garde prisonnier tire en paniquant, une balle provoquant le décès de Charles de Foucauld.

Accessible jeunesse

Xirong

Note globale :

Par - 466 avis déposés - lecteur régulier

317 critiques
28/12/16
Jean Marie Richard évoque Charles de Foucault sur la radio RCF https://rcf.fr/actualite/invite-redaction-jean-marie-richard-charles-de-foucault
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :