Ecrire un avis

La guerre de 1914-1918 sur les confins tuniso-tripolitains

La guerre de 1914-1918 sur les confins tuniso-tripolitains
L’Harmattan 199 pages
1 critique de lecteur

Avis de Octave : "La vache qui tombe attire de nombreux couteaux (proverbe tunisien)"

Ce livre est sous-titré Disparition du vol F41-301 mais son sujet est bien plus large, ce qui en fait un grand intérêt. Au passage l’auteur parle du meurtre du marquis de Morès (page 17) et apporte un élément sur le sujet que je n’avais jamais vu évoqué ailleurs. Il est dommage qu’il ne prenne pas le temps de développer car cette affaire a longtemps nourri les délires complotistes de l’extrême-droite. Cette dernière n’hésitant pas à voir là la main des services secrets anglais ou une complicité des autorités françaises de Tunisie derrière laquelle se cachait la franc-maçonnerie… 

Le marquis de Morès avait été un des condisciples à Saint-Cyr du général Pétain et de Charles de Foucauld ; le marquis de Morès est actif en politique dès 1889 à Paris enrôlant certains bouchers de l’abattoir de La Vilette dans des actions violentes. Il part d’abord pour l’Algérie où il fonde en 1894 le Parti antisémite algérien. Après la crise de Fachoda, il se rend en Tunisie car il veut mener une guérilla avec les populations locales au Soudan contre les forces britanniques ; il est trahi par des Chaambas qui l’accompagnaient et est tué le 9 juin 1896 à la frontière de la Tunisie et de la Libye (encore turque) par un groupe de Touaregs et de Chaambas. En fait, nous apprend Jean-Charles Humbert, l’administration française avait interdit au marquis de Morès de se rendre dans le sud de la Tunisie mais celui-ci avait bénéficié de l’aide d’officiers et en particulier de Henri-Jules Lebœuf chef du poste de Kebili (au bord du Chott-el-Jérid) et ceci sur incitation de son supérieur le commandant Cauchemez.

Entre 1911 et 1912 les Italiens se sont emparés de l’espace entre la Tunisie et l’Égypte et en ont fait leur colonie de Lybie mais leur autorité n’y a jamais été trop reconnue par les populations locales. En 1915 quasiment tout le pays est en proie à une insurrection, encouragée par le calife ottoman grâce à  un appel au Jihad. Des garnisons italiennes se sont réfugiées en Tunisie de ce fait, d’autres ont été massacrées ou sont mortes de soif dans le désert (page 32). Une insurrection se développe dans le sud tunisien en lien avec la première.  La Porte envoie des officiers et de l’argent dans le but d’encadrer une révolte qui dès l’été 1915 s’étend jusqu’aux environs de Tataouine, l’Allemagne fait parvenir également des fonds et fait débarquer un officier allemand appelé Mannesman. Parmi les dissidents tunisiens, on relève le nom de Saïd ben Oun qui meurt au bagne de Cayenne en 1933. Toutefois, sans approvisionnement extérieur en armes, les insurgés durent abandonner toute stratégie d’attaque directe des fortins pour ne mener que des opérations de guérilla.    

Le lieutenant-colonel Henri-Jules Lebœuf, né à Verdun en 1865, est l’observateur d’un des trois avions qui, le 15 septembre 1916, sont allés bombardés la ville tripolitaine de Nalout. Sur le chemin du retour son  avion biplan Farman, sur lequel était écrit en arabe "Je sème l’épouvante dans le cœur de l’ennemi", disparaît. Il était piloté par le sous-lieutenant  de Chatenay. Ce dernier est né en 1880 dans l’Oise et n’était pas un militaire de carrière. L’avion sera retrouvé du côté algérien de la frontière avec la Tunisie à une latitude un peu plus méridionale que celle de Nalout, le corps de ses occupants reposent à plusieurs kilomètres de distance, ils sont morts de soif dans le désert. Rajoutons que Charles de Foucauld meurt guère plus d'un mois après. 

L'auteur évoque non seulement cette tragédie militaire mais aussi l’état des forces aériennes françaises en Tunisie et détaille l’ampleur de la rébellion en Lybie et Tunisie durant la Première Guerre mondiale. On sait que plus au sud, à la même époque, dans le Tassili des fortins furent pris par les Sénoussites et pour connaître l’essentiel des évènements on se reportera aux pages 197 à 200 de l’ouvrage Le Sahara de Bernard Nantet. De plus l’Afrique noire fut sujette à des mouvements violents d’opposition à la conscription, on lira à ce propos quelques pages dans L’Afrique dans l’engrenage de la Grande Guerre. On apprécie les très nombreuses illustrations contenues dans ce titre.    

Voici le contenu du livre La guerre de 1914-1918 sur les confins tuniso-tripolitains:

Avant-propos 7
Une journée particulière 11

L'observateur et le pilote 15
Henri-Jules Lebœuf 15
Sa rencontre avec le marquis de Morès 15
Délimitation de la frontière tuniso-tripolitaine 18
Ses travaux sur l'histoire du Sud tunisien 20
Henri Genêt de Chatenay 22

Conquêtes et résistances 1914 1918 25
Chroniques de guerres : Libye et Sud tunisien 25
La guerre des frontières 1915 ƒ 1918 29
L'appel au Jihad 31
L'insurrection du Sud tunisien 32
Ouverture des hostilités 35
Le siège d'Oum Souigh . 36
Combats autour de Dehibat et de Remada 38
Mise en place de l'aviation dans le Sud tunisien 39

Le détachement du Sud tunisien 43
La situation politique dans le Sud tunisien 46
Chronique de l'année 1916 46
Les dernières années du conflit. 58

L'aviation militaire dans le Sud tunisien 63
Le Sud tunisien en 1916-1919 63
L'organisation générale de l'aviation tunisienne 65
La lutte contre les sous-marins allemands 67
Les escadrilles et les postes de combat 68
La section des tracteurs-mitrailleurs d'aviation 70
Le lieutenant-colonel Le Boeuf et l'aviation 72
- Mission de bombardement 76
A la date du 14 septembre 1916 77
Observations 81

À la recherche de l'avion perdu 85
Caractéristiques de l'avion F 41 89
Cap et distances 90
Première hypothèse * 91
Seconde hypothèse 94
Les témoignages des 26-27 et 28 septembre 1916 94
Itinéraire probable 98
Pertinence du trajet suivi nar l'avion 102
Questionnaire en forme d'épitaphe 104
La panne de carburant 107
La boussole en question 107

Découverte de l'avion 113
Rapport sur la découverte de l'avion 116
Commentaire de ce rapport 121

Scénario en guise de conclusion définitivement provisoire 129
Avant la mission fatale 129
La piste perdue : la ruée vers l'ouest 131
Voyage au bout de la dune 133
Découverte du corps du lieutenant-colonel Le Boeuf 134
ln memoriam 137
Découverte du corps du sous-lieutenant de Chatenay 141

Épilogue 145
Sur la piste de l'avion 147
Le triangle des Bermudes 147
L'itinéraire de l'avion suivi sur le terrain 148
Les monuments au Sahara algérien 149

Annexes 151
1- Les avions Farman 151
2 Les pigeons photographes 152
3 - Les conditions de vol en 1916 152
4 - Devises des aéroplanes 153
5 - Armement de combat des aéroplanes 154
6 - Le poste de Bir Kecira Bordj Le Boeuf ƒ Bordj Bourguiba 156
7 - Témoignage d'un goumier à Oum Souigh 157
8 - Repères biographiques des principaux acteurs 159
9 - Le lieutenant-colonel Le Boeuf 159
10- Le sous-lieutenant Genêt de Chatenay 161
11- Le commandant de l'aviation Max de la Fargue 163
12- Mohamed Daghbaji héros tunisien 169
13- Khalifa ben Asker héros tripolitain 171
14- Souleïman el - Barouni diplomate libyen 172
15- François Xavier Ragaru officier interprète 175
16- Les bordjs tunisiens 180
17- Le raid Biskra - Tunis de 1913 180
18- Les pilotes de l'escadrille 301 .. 182
19- Notices de personnalités citées 184


Glossaire 191
Archives 193
Bibliographie 195
Table des matières 198

idé cadeau

Pour connaisseurs Beaucoup d'illustrations

Octave

Note globale :

Par - 330 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur La Grande Guerre hors de France .

> Voir notre sélection de livres sur La Tunisie .

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :