Ecrire un avis

Requiem pour un empire défunt

Requiem pour un empire défunt
Tempus
1 critique de lecteur

Avis de Oiseau Moqueur : "Réussite exemplaire"

Lu avec un très grand intérêt.Les ouvrages français sur l'empire austro-hongrois ne sont pas légion et c'est le premier que je me décide à lire. L'auteur met en œuvre une méthode assez originale en tournant autour de son sujet (la fin de l'EAH) avec plusieurs angles de vue: l'histoire de l'empire des Habsbourg, les alliances de la première guerre mondiale,les tentatives de paix initiées par l'Autriche,etc ...
La thèse de l'auteur est que l'empire n'a pas implosé sous les tensions nationalistes mais qu'il était réformable. Toutefois sa mort a été voulue par l'Entente. Moins convaincante est la sous-thèse selon laquelle la position française était motivée par une idéologie franc-maçonne et anticléricale (La France au cours de l'histoire s'est alliée avec les turcs, les protestants etc... on ne voit pas pourquoi devenue laïque elle se serait écartée de ce pragmatisme ni comment les britanniques et américains se seraient laissés convaincre; mais peut être suis je trop sensible au discours convenu de la réconciliation des deux France opérée dans les tranchées.
Un grand mérite de l'ouvrage est de longuement revenir sur les tentatives de négociation d'une paix par Charles 1er via son beau-frère Sixte de Bourbon-Parme qui n'occupent en général que quelques lignes dans les livres d'histoire (je me souviens également d'un cours de l'excellent JN Jeanneney n'y faisant que rapidement allusion). Ce que je croyais anecdotique fut au contraire assez sérieux au moins dans ses intentions. L'auteur indique clairement que la partie française (Cambon et Poincaré ) n'a jamais voulu de cette négociation (encore une pierre dans le jardin de Poincaré fauteur de guerre a l'instar de l'ouvrage de C Clarke Les somnambules).
Du point de vue intérieur FF fait litière du lieu commun de la prison des peuples et rappelle que c'est surtout l'intransigeance hongroise (contre ses minorités, contre le suffrage universel)qui a empêché la réforme.
L'histoire s'est vengée puisque la Hongrie a été ratiboisée par le traité de Trianon et que les nouveaux états censés servir de cordon de sécurité anti-allemand au profit des français se sont révélés moins pertinents qu'un empire qui aurait été réformé. Dommage que l'ouvrage s’arrête à novembre 1918 sans entrer dans les mécanique des traités.
La qualité d'un livre d'histoire se mesure à l'envie d'approfondir qu'il déclenche; de ce point de vue c'est une réussite exemplaire et j'espère ajouter à ma liste des ouvrages sur les Habsbourg, les traités de Versailles/Trianon etc, l'Europe centrale entre les deux guerres etc...
Une carte n'aurait pas été superflue...

Pour connaisseurs Aucune illustration Plan thématique

Oiseau Moqueur

Note globale :

Par - 29 avis déposés - lecteur régulier

2 critiques
04/06/20
La Hongrie toujours hantée par son "dépeçage" à Trianon, il y a 100 ans
https://actu.orange.fr/monde/la-hongrie-toujours-hantee-par-son-depecage-a-trianon-il-y-a-100-ans-CNT000001qBNsu/photos/csaba-pal-szabo-directeur-du-musee-trianon-montre-une-affiche-lors-d-une-interview-avec-l-afp-le-25-mai-2020-a-szeged-en-hongrie-b98c20ce6c3dce7e0c9bae4b5aced4d1.html
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :