Ecrire un avis

Charles VII

Charles VII
Tallandier335 pages
1 critique de lecteur

Avis de Benjamin : "Charles VII de l’apathie à l’appétit de reconquête"

Charles VI sombre dans la folie et deux femmes réussissent à l’apaiser momentanément, ce sont Odette de Champdivers (dont il aura une fille Marguerite) et Valentine Visconti épouse depuis 1389 de Louis d’Orléans, frère du roi. Ce n’est pas le cas avec Isabeau de Bavière la reine. Cette dernière femme a donné naissance à une dizaine d’enfants et bien qu’elle remit en cause la légitimité de Charles de Ponthieu (futur Charles VII), on est sûr que celui-ci est le fils de Charles VI. Ce sont les oncles de Charles VI qui gouvernent  après la tragédie dans la forêt du Mans. L’un d’eux est Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, mort en 1404 ; on lui doit, lors de la bataille de Poitiers en 1356, la fameuse phrase qu’il adresse à Jean le Bon : « Père, gardez-vous à droite, Père, gardez-vous à gauche ».

Toutefois en 1403, d’ailleurs année de la naissance de Charles de Ponthieu. On sait qu’une sanglante rivalité naît entre Jean sans peur (fils de Philippe le Hardi) et Louis d’Orléans frère de Charles VI. Ce sont les rois anglais qui tirent parti de ces dissensions et le duc de Bedford a gouverné,  au nom de Charles VI, une bonne part du royaume de France. On voit que, grâce à de nombreux capitaines français, l’appui de soldats écossais  et le dynamisme insufflé par Jeanne d’Arc, Charles VII triomphe de ses ennemis. Toutefois Philippe le Bon, le nouveau duc de Bourgogne, sort bien renforcé de cette succession de conflits ; l’un d’entre eux lui permet de devenir comte de Hainaut, Hollande, Zélande et Frise. Charles le Téméraire, son fils, continuera une politique destinée à lever toute suzeraineté des rois français sur les possessions bourguignonnes.     

La fin du règne de Charles VII se déroule alors que c’est l’Angleterre qui est secouée par des rivalités entre grands seigneurs, à soir les Lancastre et les York mais le royaume de France fait lui face à une révolte menée par le futur Louis XI qui a épousé, contre l’avis de son père, Charlotte de Savoie. Philippe Bully nous montre comment l’image de Charles VII se modifie, d’un personnage falot passe progressivement pour un homme déterminé sachant faire preuve d’une clémence apaisant les suites des conflits.

Pour connaisseurs Peu d'illustrations

Benjamin

Note globale :

Par - 481 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :