Ecrire un avis

Les Hospitaliers de Jérusalem à Rhodes 1050-1317

Les Hospitaliers de Jérusalem à Rhodes 1050-1317
Tallandier616 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Le fondateur n'était pas de Martigues, ni au sens propre ni au sens figuré"

Gérard l’hospitalier ou Pierre-Gérard de Martigues, né vers 1040 dans une famille de la région d'Amalfi, non loin de Naples, est le fondateur d'une congrégation qui deviendra par la suite l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Dans l’hôpital construit entre 1070 et 1080 à Jérusalem, il est vraisemblablement convers bénédictin et directeur de l’établissement lorsque les premiers croisés assiègent Jérusalem. Le pape Pascal II dans une bulle "Pie postulatio voluntatis" datant du 15 février 1113 reconnaît une congrégation et prévoit que Gérard aura un successeur élu par ses frères.

En sept parties, comprenant chacune de deux à cinq chapitres, l’auteur Alain Demurger nous raconte le premier quart de millénaire de l’histoire de l’ordre. Il confronte les éléments de légende et les documents historiques pour tenter de reconstituer les origines de l’ordre. Il tâche d’identifier dans quelles conditions cet ordre se militarisa ; si cette modification ne peut être antérieure à 1130, on a trace qu’en 1136, les Hospitaliers reçoivent de Foulques Ier, roi de Jérusalem, la garde de la forteresse de Bethgibelin et en 1142/1144 celle du Krak des Chevaliers.

On voit que le grand-maître des Hospitaliers influence de façon considérable les actions des Croisés, ainsi Gilbert d’Assailly milite fortement pour maintenir vers 1165 une présence dans l’Égypte fatimide, qui se traduit par un désastre contre Saladin. L’auteur montre à diverses reprises que la République de Gênes et les chevaliers hospitaliers furent alliés et en rivalité avec Venise. C’est par ailleurs dans presque toute l’Europe catholique de la Hongrie à l’Espagne que l’Hôpital a des maisons.

En 1314, les Hospitaliers reçoivent les biens des Templiers, ceci faisant d'eux l'ordre le plus puissant de la chrétienté. Les Hospitaliers débarquèrent sur Rhodes en 1307 et en achevèrent la conquête en 1310 ; ils garderont l'île jusqu'en 1522. Rhodes devint le siège de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem . Contrairement à la Terre sainte puis à Chypre, l’Hôpital y fut le seul ordre militaire présent.

C’est un tableau très large qui nous est offert là, l’auteur n’hésitant pas par exemple à aborder des points comme la vie au couvent et l’on peut apprendre des faits étonnants comme le fait qu’au moins dès 1226 le fait de visiter en Terre sainte l’église et l’hôpital de cet ordre à Saint-Jean-d’Acre permet d’obtenir vingt jours d’indulgence. Même en Europe ce privilège n’est pas inconnu : en 1248 quarante jours de rémission des pêchés pour les établissements hospitaliers de Marseille, en 1268 pour Sélestat Albert le Grand accore quarante jours d’indulgence.

Pour ce qui est la suite de l’aventure des Hospitaliers, non traitée ici, on peut avancer ceci. Charles-Quint (en tant que roi des Deux-Siciles) leur confie Malte où ils restent jusqu’au passage de Bonaparte en direction de l’Égypte. La République française, suivie par la Grande-Bretagne dépossède l’ordre de toute souveraineté. Aujourd’hui Valéry Giscard d'Estaing est bailli grand-croix d'honneur et de dévotion de l’Ordre de Malte et du fait que le comte Thierry Michel de Pierredon (Paris 1883- La Roche-Gençay 1955) ait été Ministre plénipotentiaire de l'ordre de Malte, le château de la Roche-Gençay à Magné dans la Vienne est devenu un musée de l’Ordre de Malte depuis 1957.

Index et cartes géographiques sont de précieux compléments pour la lecture de l'essentiel du livre "Les Hospitaliers de Jérusalem à Rhodes 1050-1317" . "Être de Martigues", c'est pour les Provençaux avoir une intelligence peu développée. Ceci pour expliquer notre titre.

Pour connaisseurs Quelques illustrations Plan chronologique

Adam Craponne

Note globale :

Par - 602 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :