Ecrire un avis

Souvenirs d’une invisible

Souvenirs d’une invisible
Marivole 189 pages
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "La lionçonne de Belfort"

L’héroïne Sonia est née en 1907 dans une Russie où l’antisémitisme se manifeste régulièrement par des pogroms. Son père, ancien sous-officier, fuit Kiev pour cette raison. Lui et sa famille se retrouvent à Belfort peu d’années avant que ne soit déclarée la Première Guerre mondiale. De la vie à Belfort durant ce conflit on n’apprend pas grand-chose si ce n’est qu’une grosse Bertha bombardait la ville.

Le père est devenu chiffonnier, mais sa fille préfère le présenter comme antiquaire. Lors de sa scolarisation à l’Ecole primaire supérieure, Sonia fréquente une collègue issue de la petite bourgeoisie juive alsacienne (et oui le Territoire de Belfort c’est l’Alsace restée française). Ceci lui permettra de s’intégrer socialement.  

A l’été 1944, alors que Pétain et Laval ont quitté la région de Belfort pour passer, contraints par les Allemands, au-delà du Rhin, elle part se réfugier à Lepuix-Gy sur les pentes du Ballon d’Alsace, comme l’indication du Saut de la truite le fait comprendre. En effet les Allemands sont encore prêts à arrêter des juifs et jusque-là la famille de l’héroïne avait échappé à l’attention du fait que le père pouvait passer pour un Russe orthodoxe.

La famille de son amie de l’École primaire supérieure a été déportée. On a plus, dans ce roman, d’indications géographiques que d’informations d’ordre historique sur la vie dans l’espace belfortain pour la première partie du XXe siècle. Cette contextualisation régionale s’explique par le fait que l’auteur Alain Gerber est né à Belfort en 1943.  

Pour tous publics

Alexandre

Note globale :

Par - 333 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :