Ecrire un avis

La Guerre des sabotiers, 2 La révolte

La Guerre des sabotiers, 2 La révolte
Marivole413 pages
1 critique de lecteur

Avis de Octave : "C’était Gabriel de Jaucourt, marquis en sabot"

M’a posé question le choix de la couverture que j’ai tout de suite identifié comme la reproduction du tableau La déroute de Cholet, octobre 1793 de Jules Girardet. Pour illustrer une révolte paysanne en Sologne au milieu du XVIIe siècle, cela me surprend.  

 

Il est toujours intéressant de remettre en lumière les révoltes paysannes, quoique ici la situation soit complexe car aux gens des campagnes appartenant au Tiers-État se mêlèrent  des nobles dont Gabriel de Jaucourt, marquis de Bonnesson, de confession réformée qui vivait à Baffou, entre Viglain et Sully-sur-Loire. Le romancier ajoute également un Huron, nommé Sondakua. Le prince de Condé ne serait pas mécontent que ce mouvement serve ses intérêts.   

 

Cette insurrection court sur les années 1658 et 1659, elle est en lien avec l’évènement que fut la fin de la guerre franco-espagnole qui se traduit par la signature du Traité des Pyrénées. En effet ce conflit, qui était en fin de compte un prolongement de la Guerre de Trente ans, avait coûté fort cher aux finances du royaume de France.  

 

Vers la fin du récit, on assiste à l’exécution du chef de la Guerre des sabotiers ; elle est présentée, page 384, à l’épée ce qui n’a pas manqué de me surprendre car nous savons que les nobles avaient la tête tranchée à la hache. Le récit se termine quasiment avec un saut dans le temps qui nous amène en 1669, année où François de Bourbon-Vendôme duc de Beaufort  (ancien chef frondeur) part pour la Crète afin de faire lever le siège, mené par les troupes ottomanes, de Candie. La mort de ce dernier sur l’île est évoquée de façon romancée. L’évocation des agissements troubles de Colbert dans les années 1660 fait l’objet de développements. Bref, à travers une révolte localisée, c’est une approche des dernières années de tutelle de Mazarin sur Louis XIV et de règne personnel du Roi-soleil qui sont offertes. Dans notre titre, on verra une allusion à la chanson C’était Anne de Bretagne, duchesse en sabots.   

Pour tous publics Aucune illustration

Octave

Note globale :

Par - 422 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :