Ecrire un avis

Hyver 1709, 2

Hyver 1709, 2
Glénat56 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Même plus une mogette à manger"

Du 10 au 21 janvier 1709, les températures stagnent aux alentours de moins vingt degrés dans la capitale. Le terrible froid de l'hiver 1709 aurait fait près d'un million de victimes. Les couleurs et le puissant graphisme, d’un style très réaliste, porte bien cet atmosphère de petit âge glaciaire.

Pour mieux assurer le contraste, les huit premières pages mettent en scène en  chercheurs d’or Loys Rohan et Guillaume. Ce dernier est l’homme assassiné (dans le tome premier) pour avoir tenté de porter un message signalant où devait accoster un bateau de blé saisi par un flibustier français sur un navire ennemi. Le contexte politico-religieux est rendu ici très complexe et conflictuel dans cette région de l’Aunis et du Poitou où effectivement la répression contre une population protestante très dense a été très dure dans les années 1680. Les dragonnades sont d’ailleurs racontées pages 29 et 30 par un huguenot membre d’une bande de malfaiteurs qui entendent mener une révolte contre le pouvoir royal.

L'intrépide Loys Rohan se démène afin que la cargaison de blé arrive à bon port et ne tombe pas dans les mains des huguenots qui ne sont en aucun cas des "camisards"(le terme vient de "chemise" en occitan) comme nous serine la série, ce dernier terme étant réservé aux protestants en rébellion dans les Cévennes de 1702 à 1710. L'image donnée des protestants en révolte est déplorable et risque de marquer bien à tort les esprits. De plus le modèle de bourrage de crâne d'enfants protestants n'est pas des plus heureux,  une propagande antipapiste à l'époque n'aurait pas ainsi fonctionné car les souvenirs des dragonnades étaient présents dans chaque famille.

Il est notable que des critiques de BD, ayant une culture historique discutable, aient vanté les qualités historiques de cette série. Aucune guérilla n’existe sur cette période dans l’Aunis et le Poitou, on est complètement dans la fiction, par contre justement en 1709 on a des mouvements antifiscaux et on peut voir dans un village de cette dernière province toutes les femmes d’un village qui assiègent la demeure d’un receveur. Les nouveaux  impôts sur les mariages, baptême et enterrements, à la fin des années 1700, suscitèrent des soulèvements, les plus importants eurent lieu dans le Quercy et le Périgord.

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 493 avis déposés - lecteur régulier

686 critiques
24/04/17
Café historique "Hyver 1709" avec Joël Cornette, Nathalie Sergeef et Philippe Xavier vendredi 28 avril à 18h30 à la Maison de la BD, 3 rue des Jacobins, 41000 BLOIS, entrée libre
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :