Ecrire un avis

Moses Rose: 1, La balade de l’Alamo

Moses Rose: 1, La balade de l’Alamo
Grand Angle48 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "La linéa divisoria entre México y Estados Unidos se fijará junto a la boca de mis cañones"

Il est tout à fait intéressant de rappeler que des vétérans des guerres de l’Empire napoléonien, s’installèrent sur l’ensemble du continent américain après la Chute de l’Aigle. Vu l’âge de leur recrutement qui est de 19 ans, et les effectifs qui à partir de 1810 atteignent puis dépassent 200 000 (pour la France dans ses frontières de 1792) jusqu’à atteindre plus de 450 000 pour 1814, beaucoup ont survécu dont un nombre non négligeable des 100 000 officiers (toutes origines confondues) qui ont servi sous le Consulat et l’Empire. Si certains participèrent aux guerres de libération des anciennes colonies espagnoles, d’autres se rendirent aux USA, où ils rejoignirent Joseph frère aîné de Napoléon Bonaparte et entre autre la Vine and Olive Colony en Alabama où les généraux Clauzel et Lefebvre-Desnouettes ainsi que les frères Lallemand, voulurent regrouper les vétérans dans un complexe agricole.

Le maréchal Grouchy passa cinq ans d’exil à Philadelphie et le général Vandamme séjourne quatre ans aux États-Unis. Par ailleurs la BD "Moses Rose: la balade de l’Alamo" fait allusion aux frères Pierre et Jean Lafitte flibustiers français avaient constitué dans la baie de Barataria en Louisiane un immense sanctuaire d’où ils pouvaient lancer des raids dans tout le golfe du Mexique et la mer des Antilles. Ils se livraient également à la traite clandestine des esclaves, celle-ci étant interdite depuis 1807 par le gouvernement des USA et de puis 1815 au niveau international, par suite du Congrès de Vienne.

Bref que Louis Moses Rose, ancien des campagnes napoléoniennes de Russie, d’Autriche (Austerlitz), Russie, France et des Cent-Jours, se retrouve à quarante ans en 1836 défendant Fort-Alamo dans les volontaires texans contre les Mexicains, cela n’est pas improbable. Par contre là où on est dans le domaine de la fiction, c’est qu’il en réchappe grâce à David Crockett le protégeant car il est français. Le scénariste, aurait pu dire là que le fameux trappeur avant pour ancêtre un natif de Montauban capitaine huguenot des armées de Louis XIV à savoir Antoine de Saussure Peronette de Crocketagne.

De Santa Anna est le général qui commande les Mexicains, il s’autoqualifie de "Napoléon du Nouveau Monde". Antonio López de Santa Anna est l’auteur de la phrase choisie en titre. Toutefois en 1852, alors que le Texas n’est plus l’état libre qu’il fut une douzaine d’années, Louis Moses Rose est toujours considéré comme déserteur pour cette affaire mais cette fois par les USA. Une occasion de retourner à Fort-Alamo lui est donné car le sheriff de La Nouvelle-Orléans entreprend, avec une maquerelle Mme Cloud aux allures d’amazone, un voyage destiné à retrouver les titres de propriété d’une mine cachés par con frère. Mme Cloud connaît assez bien les tenants et les aboutissements de la prise du fort puisqu’elle a à son service un nègre qui en a réchappé. Le fait est là authentique et le général mexicain comptait sur l’appui des nègres libres depuis 1829 au Mexique pour garder le Texas dans le giron de son pays. L’indépendance du Texas puis son rattachement aux USA fit que l’esclavage s’y maintenait bien plus longtemps.

Une famille de Siciliens est bien décidée de nuire à l’expédition, espérant prendre la suite de la maquerelle ; par contre les différents avec Louis Moses Rose ne sont pas évidents. Pour nuire aux héros, les Siciliens imaginent un stratagème qui fera que les Comanches devraient poursuivre les participants de ce voyage de 900 km. Si l’action se déroule au présent dans le sud de la Louisiane (y compris un bayou peuplé d’Indiens plus moins métissés avec des descendants d’Acadiens), les retours en arrière sur le siège de Fort-Alamo sont assez fréquents. Cette BD est intéressante du point de vue historique car elle rappelle que l’est des USA fut conquis sur le Mexique et parce qu’elle s’attarde sur un évènement phare de l’histoire du pays, qui a été mis sur pellicule par John Wayne qui, outre d’être à la réalisation, incarne David Crockett. Le décor est soigné par Christelle Galland et l’atmosphère qu’elle rend du bayou est assez cauchemardesque.

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 434 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :