Ecrire un avis

L’île des justes : Corse, été 1942

L’île des justes : Corse, été 1942
Glénat88 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Aventure est juste un nom romantique pour problème"

En septembre 1943 l’Italie signe un armistice avec les troupes alliées (même si des fascistes avec Mussolini vont continuer le combat dans le nord du pays), aussi en Corse l’armée italienne, les résistants corses et un détachement de Français libres vont-ils libérer l’île début octobre. En fait l’île n’aura été occupée que de novembre 1942 à octobre 1943.

Le récit présent dans "L’île des justes : Corse, été 1942" montre à travers le cas précis d’une mère et de son enfant comment l’ensemble de la population insulaire aurait protégé les juifs. En fait s’il est exact qu’il n’y eût qu’une seule déportation cela est dû à plusieurs raisons et pas seulement à l’attitude des Corses.

Par rapport au contenu de l’histoire dans "L’île des justes : Corse, été 1942", il est à noter qu’est exacte l’attitude globale du sous-préfet de Bastia de ne pas vouloir trouver des juifs dans son arrondissement, comme celle ensuite de leur faire attribuer un passeport turc est exact. En fait dans le préfet de Bastia, on mélange les fonctions réelles et les actes authentiques du préfet de la Corse (à Ajaccio) et du sous-préfet à Bastia.  

L’action démarre à Marseille où une famille (père, mère et fils) s’apprête à se rendre en Corse, mais le père tombe dans les mains de la police dans la cité phocéenne. Dans des circonstances différentes mère et fils arrivent sur l’île de beauté, où ils seront poursuivis par un policier zélé y compris dans le village de Canari qui a effectivement abrité nombre d’israélites surant la Seconde Guerre mondiale. . Les évènements tragiques s’enchaînent, avec des intermèdes où on pourrait croire que le danger est passé. Le graphisme est fouillé et s’appuie sur une solide documentation, il est de style très réaliste et une originale mise en page est choisie pour les épisodes où une menace existe. Le titre "L’île des justes : Corse, été 1942" fait référence au désir d’un groupe d’individus de faire attribuer ce titre à la Corse par Yad Vashem.

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 278 avis déposés - lecteur régulier

438 critiques
15/05/15
1er Salon du livre du Mémorial de la Shoah, au 17 rue Geoffroy-L’Asnier Paris 4, dimanche 7 et lundi 8 juin 2015.
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur La déportation .

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :