Ecrire un avis

Images de propagande 1914-1918 ou l’art de vendre la guerre

Images de propagande 1914-1918 ou l’art de vendre  la guerre
Hugo2013 pages
1 critique de lecteur

Avis de Octave : "Parfois ça la fiche mal"

Annie Pastor a pris la décision de faire appel pour ces commentaires d'affiches à Régis Duval et Katherine Quenot.  Le premier semble n’avoir jamais écrit le moindre livre et la deuxième a donné dans le fantastique et la littérature de jeunesse. Pour les créateurs, au moins des affiches françaises, on aurait aimé qu’il nous soit fourni  les noms que l’on pouvait identifier, il y des très bons outils pour cela.

On remarque, simplement en feuilletant, des phrases qui questionnent, ainsi page 111 « Les Canadiens se distinguèrent à un tel point à l'assaut que pendant le reste de la guerre on les utilisa comme fer de lance dans les grandes batailles. Chaque fois que les Allemands trouvaient en face d'eux le Corps canadien, ils s'attendaient au pire » passe pour une réflexion de  Régis Duval et Katherine Quenot, alors qu’il s’agit d’une phrase prêtée au premier ministre anglais Llyod George, ce qui n’enlève rien au courage extrême des soldats canadiens mais relativise beaucoup l’effroi  prêté aux Allemands. Page 82 une autre affirmation étonne « La Belgique est un pays qui est cher aux Anglais », on aurait aimé que le mot "intérêts" y fut glissé au lieu de donner dans le sentimentalisme. 

D’autre part, je n’ai pas regardé l’ensemble des commentaires des affiches, mais je pense qu’en matière de caricatures de personnages existants (cas assez rares d’ailleurs), les auteurs ne devraient pas s’autoriser à inventer. Ainsi pour le Canada page 117 les quatre personnages dessinés sur l’affiche au message «  4 reasons for buyin bonds » destinée à de simples pékins canadiens renverraient à l’Allemagne, la Turquie, l’Autriche-Hongrie et la Bulgarie. Notre lecteur pensera comme nous que la très grande majorité des habitants même de l’Ontario (où le niveau d’instruction est le plus élevé) sont totalement incapables de distinguer la tête de 2 des 4 souverains de ces pays (le commentaire suggère au lecteur contemporain cette interprétation).  En fait il s’agit des figures bien plus connues du kaiser, de Hindenburg, du kronprinz et de François-Joseph. 

Si 1914 – 1918 : La Guerre des Affiches de Patrick Facon est très performant dans le choix très éclectique et significatif du point de vue des messages pour ses affiches, on peut dire que l'ouvrage Images de propagande 1914-1918 ou l’art de vendre  la guerre d’Annie a des commentaires de qualité lorsqu’ils sont strictement en rapport avec le conflit à part quelques rares textes fantaisistes.

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Octave

Note globale :

Par - 410 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :