Naissance d’une démocratie, de Jacques Baudouin : avis et résumé critique de Ernest


Ecrire un avis

Naissance d’une démocratie

Naissance d’une démocratie
Nouveau monde éditions 311 pages
1 critique de lecteur

Avis de Ernest : "Le Kosovo si loin d’Allah et si près de la Serbie"

L’ouvrage est sous-titré Hashim Thaçi et la route vers le Kosovo indépendant 1987-2008. Rappelons que le Kosovo est devenu un territoire du royaume de Serbie après son occupation lors de la Première Guerre balkanique en 1912. À cette époque naît l’Albanie de par la volonté de l’Autriche-Hongrie de bloquer, pour la Serbie, l’accès à la Mer Adriatique. La population albanaise se retrouve principalement alors dans deux pays, dans le premier les musulmans sont majoritaires avec des minorités catholiques et orthodoxes, alors qu’en Serbie les musulmans sont pratiquement tous kosovars dans un état largement orthodoxe.

Notons que tous les kosovars de langue albanaise ne sont pas musulmans et qu’il existe une minorité de catholiques ; la Mère Theresa est née en 1910 dans une famille albanaise qui vit dans l’actuelle capitale de la Macédoine devenue serbe aussi en 1912. C’est Tito qui fixe les limites du Kosovo en 1945, région autonome de la république de Serbie, elle-même partie de la Yougoslavie,  laissant une partie des Albanais en Macédoine, au Monténégro et en Serbie au sens réduit du terme ; d’autre part l’état d’Albanie (annexée par l’Italie fasciste) renaît dans ses frontières d’avant son invasion.      

Notons par ailleurs que l’ouvrage est sorti juste un mois avant que ne s’éteigne Adem Demaçi ; ce dernier avait gagné le surnom de "Mandela du Kosovo", après un emprisonnement de vingt-huit ans en trois étapes, deux sous Tito à savoir 1958-1961 et 1964-1974 et une sous Tito et ses successeurs pour la période 1975-1990. Plus apparemment de petits séjours en 1999 quand l’armée serbe occupe le Kosovo. C’est d’ailleurs Slobodan Milosevic qui l’avait libéré en 1990. Cet écrivain s’était fait le défenseur des Albanais du Kosovo dans la république yougoslave. Il exhorte d’abord les Kosovars  à exprimer leur désir de reconnaissance de leurs droits par des formes concrètes de résistance pacifique active. Il est alors partisan d’une confédération avec la Serbie et le Monténégro.

Après 1998, il est le porte-parole de l'Armée de libération du Kosovo (UCK), un mouvement de guérilla pro-indépendant qui combat les forces armées serbes présentes sur le territoire. Le conflit se traduit par un exode massif de kosovars vers des pays voisins. En 1999 le Kosovo passe sous administration de l’ONU avec Bernard Kouchner comme Haut représentant de l’ONU (préfacier de l’ouvrage) qui administre le Kosovo de juillet 1999 à janvier 2001. Il se fait remarquer, d’après wikipédia, en bloquant des enquêtes sur les relations entre le crime organisé et Hashim Thaçi. Ce dernier a un lourd bagage d’accusation au niveau de différents trafics (voire sa page sur wikipédia).

Hashim Thaçi aurait, selon notre auteur, largement inspiré la constitution du pays dont il est président de la république depuis le 7 avril 2016. Un pays dont l’indépendance a été proclamé en 2008 mais n’a pas été reconnue par la Serbie et la Russie, la première ayant d’ailleurs son armée qui occupe la partie nord du pays. Notons que l’invasion de la Crimée par les Russes s’est faite en rappelant que les pays occidentaux avaient eux soutenu la sécession du Kosovo, partie intégrante de la Serbie. L’ouvrage Naissance d’une démocratie a le mérite de mettre en lumière un pays et son histoire complexe.  

Pour connaisseurs Aucune illustration

Ernest

Note globale :

Par - 187 avis déposés -

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :