Ecrire un avis

L’ordre des médecins

L’ordre des médecins
La documentation française 187 pages
1 critique de lecteur

Avis de Patricia : "Les activités de l’ordre des médecins aussi opaques que celles de la curie dans ses temps les plus sombres"

L’idée de création d’un ordre des médecins était déjà dans l’ait sous la IIIe République, on sait que c’est le régime de Vichy qui instaura ce dernier. Le Conseil national de l'ordre attendra le 1er juillet 1944 pour faire parvenir aux médecins une circulaire appelant au respect du secret professionnel après qu’en  avril 1944, un communiqué allemand diffusé à la radio et publié dans tous les quotidiens fasse obligation à tous les habitants, et en particulier aux médecins, de signaler aux autorités allemandes tout blessé par balle ou par explosif, les contrevenants encourant la peine de mort. À partir de 1945, les membres de cet organisme, tant au niveau départemental que national, sont élus et non plus nommés.

L’ordre des médecins est un organisme professionnel, administratif et juridictionnel de défense et de régulation de la profession. Aujourd'hui avec plus de 300.000 médecins inscrits par obligation, l’Ordre dispose d’un budget annuel de quatre-vingtècinq millions d’euros, selon la Cour des comptes. Le rapport montre que dans ses bulletins départementaux, et en particulier dans celui de la Loire-Atlantique il tend souvent à jouer un rôle syndical qui ne lui est en aucun cas impartie. On a vu en particulier de nombreux textes, dans sa presse, critiquant la loi Touraine, promulguée en janvier 2016, destinée à la modernisation du système de santé. Sans entrer dans le détail, il s’agissait de favoriser la prévention, faciliter l’accès aux soins et revoir certaines organisations du système de santé (tant au niveau des établissements que des patients). La demande de favoriser la simplification des démarches en matière d’IVG était un des aspects les plus polémiques de cette loi.

Alors que l’âge moyen des médecins est en France de 51 ans, il est au sein du Conseil national de l’ordre de 68 ans en 2018, par ailleurs ce n’est qu’en 2022 qu’il est prévu que sa composition atteigne 50% de femmes, alors qu’elles sont toujours en 2018 9% au CNOM et qu’elles représentent actuellement 60% des médecins sortants de formation et près de 50% des docteurs exerçant en 2020.

L’ordre des médecins est fort riche mais l’usage qu’il fait de sa manne financière n’est pas sans poser plusieurs questions. Sa justice disciplinaire est marquée par un certain nombre de dysfonctionnements (et c’est seulement parfois que les tribunaux prennent à leur juste mesure les faits reprochés) , ses relations avec l’industrie pharmaceutique sont opaques, son contrôle et ses impulsions en matière de l’amélioration de l’exercice professionnel  est mis en cause. De plus il semblerait que des emplois ou missions soient confiés à des proches de ses membres sans qu'une véritable compétence le justifie. Pour aérer en particulier cet organisme, la cour des comptes recommande l’entrée en son sein de non médecins qualifiés ; cette mesure a d’ailleurs une existence de même type dans l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes et pédicures-podologues.  L’ordre n’avait que très peu prist en compte les suggestions formulées par la Cour en 2012 lors d'un précédent contrôle, celles de 2020 vont-elles de nouveau se perdre dans les sables ?      

Pour connaisseurs Peu d'illustrations

Patricia

Note globale :

Par - 50 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :