Ecrire un avis

Donbass

Donbass
Les arênes288 pages
1 critique de lecteur

Avis de Patricia : "Un auteur qui a reçu le prix Albert Londres en 2019 ne peut pas faire un roman mauvais"

Ce roman policier, sort le 5 février et est écrit par le correspondant du Monde à Moscou; il a le mérite de rappeler qu’au niveau des conflits  la plus grande conséquence actuelle de l’éclatement de l’URSS est la question ukrainienne. Non seulement la Russie a annexé la Crimée mais en plus La partie sud-orientale de l'Ukraine est occupée par des militaires russes qui combattent pour deux prétendes républiques du Dombass qui ont fait sécession en 2014. Un cessez-le-feu tient globalement depuis fin 2017.

 

L’action se passe en 2019 à Avdaiïka, ville industrielle de l'oblast de Donetsk qui, tombée en 2014 dans les mains des séparatistes, a été reprise quelques mois après par les forces de Kiev. Le héros, un ancien combattant d’Afghanistan,  est le chef de la police locale qui est restée fidèle ai gouvernement légal durant l’occupation de la cité ; en effet « les Ukrainiens bordéliques et fantasques lui plaisaient plus que les Russes soumis, que leur liberté brouillonne correspondait à sa propre nature » (page 85).  Il fréquente une sympathique prostituée.

 

La psychologie des civils victimes du conflit, des militaires des deux camps, de la corruption de certains  fonctionnaires et du milieu maffieux fait l’objet d’une pertinente approche.  Des rappels sur la façon médicamenteuse avec laquelle on traitait les opposants sous Brejnev est rappelée dans les pages 180. Chaque fois on suit des épisodes significatifs de la vie d’un personnage.

 

Certes la ville a connu les massacres lors de la Guerre civile, durant les pires années staliniennes, lors de l’occupation allemande et entre 2014 et 2017, mais lorsque ce sont plusieurs corps d’enfants qui sont redécouverts (parfois du fait du dégel), notre commissaire est horrifié et cela l’amène ponctuellement  à se rendre clandestinement chez les dissidents.  L’assassin a une personnalité très inattendue et ses motivations ont un rapport  avec la guerre des Russes en Afghanistan. Entre le 25 décembre 1979 et le 15 février 1989, un total de 620 000 soldats soviétiques ont servi avec les forces en Afghanistan, entre leurs parents et leurs épouses, cela fait un grand nombre de personnes qui ont perdu ou retrouvé blessé moralement voire physiquement quand ce n'est pas atteint d'une maladie incurable un des leurs.

Pour tous publics Aucune illustration

Patricia

Note globale :

Par - 59 avis déposés - lectrice régulière

690 critiques
14/10/20
Le film The earth is blue montre Anna et ses quatre enfants vivant dans une petite ville de la "zone rouge" du Donbass
http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/59143_1
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :