Ecrire un avis

Yves Congar (1904-1995)

Yves Congar (1904-1995)
Salvator352 pages
1 critique de lecteur

Avis de Ernest : "Le père Congar : un Ardennais théologien catholique phare du XXe siècle"

Né à Sedan en 1904, l’auteur écrit des carnets durant la Première Guerre mondiale où l’ensemble du département des Ardennes est occupé par les Allemands. Ces derniers ont été édités, à la fin du XXe siècle, sous le titre Journal de la guerre (1914-1918). Devenu dominicain en 1926, il commence à enseigner en 1932 l’ecclésiologie au Saulchoir de Kain-la-Tombe, une commune disparue et rattachée à Tournai en 1977.

Le titre Chrétiens désunis, du père Congar, paraît en juillet 1937 ; il est menacé de censure car l’œcuménisme est alors formellement condamné par Rome. Fait prisonnier fin juin 1940 au Donon, un massif montagneux aux limites du Bas-Rhin, de la Moselle et des Vosges, il passe les années qui suivent dans divers Oflag puisqu’il est officier de réserve.

Ayant partagé certaines idées de l’Action française dans les années 1920, il reste très anti-allemand mais a confiance dans le Maréchal Pétain. Il a peu de regard critique sur l’antisémitisme du régime de Vichy, dont il ignore il est vrai nombre de conséquences.

Le père Marie-Dominique Chenu publia en 1937 un ouvrage intitulé Le Saulchoir, une école de théologie qui fut mis à l'index en 1942. Ce dernier titre a été l’une des rares productions théologiques de langue française passibles de l’Index après la crise moderniste. Nombre de thomistes spéculatifs pensent en effet que la brochure de Chenu remet en cause certains aspects de la théologie ainsi que la façon de l’enseigner ; tenir compte des évolutions historiques dans le discours religieux est primordial pour son auteur. Marie-Joseph Congar se reconnaît dans le contenu de ce livret. Marie-Dominique Chenu et Yves Congar soutiendront plus tard activement l’idée des prêtres-ouvriers.

Outre d’être une biographie de référence, ce titre a l’immense intérêt de dévoiler ce qui concerne la préparation et la tenue du concile de Vatican II. Vraie et fausse réforme dans l’Église, paru en 1950 sous le plume d’Yves Congar, a largement contribué à la tenue de Vatican II. Rappelons que dans les années qui suivirent Vatican II, à savoir la fin des années 1960, laïcs et prêtres catholiques  se sentirent en phase avec la société dans laquelle il vivait.  

Pour connaisseurs Aucune illustration

Ernest

Note globale :

Par - 272 avis déposés -

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :